Luc Boimond / Interview

Le pauvre Luc, je le "cyberpresécute" (on dit comme ça en Français, semble-t-il) avec cette histoire de goûts musicaux depuis bientôt deux ans, tout en enviant la bonne humeur nonchalante qui se dégage de tous les edits qu'il a sorti depuis… Pas sûr que l'on soit jamais d'accord sur quoi écouter un jour, mais après son récent passage à Paris, je peux vous dire que c'est juste un bon. Voilà de quoi en apprendre un peu plus sur le phénomène et le ce grand mystère qu'est la Suisse, en attendant de vous présenter sa part dans la No Filter demain…
Benjamin Deberdt

"[…] mais c'est pas du tout du mauvais rap français: si on fait vraiment attention à ses lyrics, il est super fort!"

 Benjamin Deberdt
 
Tout d'abord, la première chose qui m'a interpellé dans cette vidéo, c'est le nombre de skateurs, ainsi que de spots. Vous avez l'air d'un sacré crew, même si j'imagine qu'il y a pas mal de friends, de générations variées, aussi. À combien vous estimeriez-vous? Malgré la taille de la ville, la vibe générale qui ressort de la vidéo est que tout le monde skate plus ou moins ensemble... (je ne sais pas si je me trompe, en tout cas ça change du schéma typique des grandes villes morcelées en différents clans)
C'est vrai qu'il y a toujours un sacré paquet de skateurs dans nos vidéos! On essaie toujours d'avoir un petit footage de tout le monde, qu'il s'agisse des kids qui sont super chauds ou des anciens qui sont toujours motivés à remonter sur un skate. Ensuite il y a le crew à proprement parler, je pense qu'on doit être facilement une quinzaine à skater et faire tout le temps mille trucs ensemble, comme une vraie famille.
 
Veux-tu nous parler de Lezzi?
Oui, Lezzi c'était vraiment comme un frère pour nous, on a grandi et commencé le skate ensemble. Il nous a malheureusement quitté il y a deux ans maintenant, et ça a vraiment touché les skateurs de Genève. Par la suite, ça nous tous bien rapproché, et motivé à faire plein de projets pour lui rendre hommage.
 
Vous semblez sortir régulièrement un paquet de footage, en tout cas j'ai déjà vu plusieurs edits OG2000 sur LIVE. On dirait que vous filmez tout le temps, vous avez des skaters talentueux (la dernière part de la vidéo est particulièrement folle), vous avez également Julien Januszkiewicz (Bordeaux Exposure) qui s'est expatrié chez vous l'an passé, de vieilles têtes telles que Sven Kilchenmann font leur apparition dans la vidéo (prouvant par là-même qu'ils skatent toujours), et depuis le reste du monde, la Suisse apparaît historiquement comme un pays fort de sa scène (shops, skateurs, distros, events...). Comment expliquerais-tu que malgré tout cela, la médiatisation de l'endroit reste relativement en-dessous du radar? Et que celui-ci persiste à demeurer relativement préservé du 'tourisme skate' (rarement une destination prisée pour les trips, etc...). Encore une fois, vos spots n'ont pas à pâlir devant ceux de certaines adresses plus populaires, sans s'en voir aussi pillés pour autant. La Suisse apparaît plutôt comme une localisation confidentielle - un truc de "skate connaisseur"!
C'est vrai qu'on est assez productif sur le plan video ; ça, c'est grâce au nombre de filmers super motivés dans la région, et particulièrement à Dax qui est vraiment toujours chaud d'aller filmer et de se bouger à travers toute la ville pour un petit spot. Il filme tout en HD et fait les montages pour La Fine Equipe. Et puis on a Seb, qui lui est en VX, du coup il filme pour OG2000 et fait les edits avec Hugo, Celian et Guillaume - le mélange des quatre donne toujours quelque chose de bien ! 
Et puis, on a la chance d'avoir une ville qui - bien que relativement petite - est vraiment remplie de spots. Il y en a partout, c'est un truc de ouf ! Et la municipalité n'arrête pas d'en construire des nouveaux... Après, c'est vrai que ce n'est pas une ville que les touristes skaters fréquentent souvent. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais c'est peut être lié au fait que l'on ne soit pas super médiatisés - ça c'est un autre problème. Mais ça commence doucement à changer, grâce à notre productivité et à la motivation de Sebba, qui se bouge régulièrement à Genève pour faire des photos, du coup il commence à y avoir de plus en plus de parus de notre ville.
 
 
Backside smith. ph: Sebastiano Bartoloni
 
Peux-tu orienter le lecteur avec des recommendations de crews, skaters et filmers locaux à suivre (à l'échelle de Genève et de la Suisse en général, pour les néophytes)? Quel est le parcours des filmers de cette full-length en particulier (c'est l'un d'entre eux qui a la dernière part, non?).
Tout d'abord, il y a OG.2000 et L.F.E (La Fine Equipe) : deux noms pour un seul crew! Ca nous permet de sortir de nouveaux projets vidéo soit en VX soit en HD. Ensuite il y a Manu Muller, qui est l'un des piliers de la scène genevoise en matière de filming, toujours motivé et qui persiste à sortir régulièrement des vidéos. Enfin, on a 242: c'est le shop qui relie les skaters de Genève et de Lausanne de par sa présence dans les deux villes.
L'un des deux patrons, Jason Singer, est toujours motivé pour aller skater et filmer, et lance régulièrement de nouveaux projets de vidéo, ce qui pousse l'équipe à toujours se bouger.
Il y a aussi Aitsch: c'est le skate crew de Zurich, dans lequel on retrouve quelques têtes d'affiche comme Kilian Zehnder, ou Sven Kilchenmann.
En ce qui concerne la réalisation de la No Filter, c'est essentiellement Dax qui a tout fait ! Du filming au montage, en passant par le choix de la musique...
 
Enfin, Benjamin t'associe visiblement - et radicalement - au Mauvais Rap Français™. Je n'en ai pas entendu dans la vidéo (dont la bande-son est majoritairement instrumentale), mais l'image persiste ; serais-tu en mesure de l'expliquer?
Haha, ça c'est à cause d'Alkpote, mais c'est pas du tout du mauvais rap français: si on fait vraiment attention à ses lyrics, il est super fort ! Là, j'écoute à fond Joe Lucazz, Rive Magenta, et même plein d'eurodance... Je ne suis pas bloqué sur un style de musique, j'aime toujours découvrir des trucs différents.
 
Merci, Luc! Ravis de présenter demain à tout le monde ta nouvelle part, en exclusivité sur LIVE…
 
Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer