Olly Todd

Pas si statique

Dans la catégorie des très (très) bonnes nouvelles, la part de Danny Renaud dans la Static III est enfin disponible gratuitement grâce à nos amis de Theories of Atlantis. Comme vous le savez, pour obtenir ce magnifique rendu final, il faut Josh Stewart à la réalisation. Mais, en plus de ça, on a le droit à un Danny Renaud des plus stupéfiants qui nous fait une pure démonstration du skate street dans ce qu’il a de meilleur. Une maîtrise du flatground quasi parfaite, des grinds impossibles à première vue, des manuals compliqués, interminables, et beaucoup de bons gros gaps car sinon la panoplie n’est pas complète. Le tout avec une bonne dose de vitesse et un style unique, en bref un véritable couteau suisse de la planche à roulette. On dirait pas comme ça, pourtant cette vidéo est bien sortie il y a une dizaine d’années, sans prendre la moindre ride aujourd’hui.

Lucas est là!

Une fois de plus, Palace prend tout le monde par surprise, en ne sortant pas la fameuse full-length, mais un edit relativement court, mais surtout parfait notamment sur deux points: bien-sûr l'arrivée de Lucas Puig, qui de suite zappe le stage d'intégration pour se chopper direct le bureau au soleil avec vue sur la mer, mais aussi une quasi full part de Danny Brady qui devrait rappeler aux jeunes tout le respect qu'ils devraient lui témoigner… De Jahmal Smith à Rory Milanes, en passant par Lucien Clarke, tout le monde est en grande forme, et lorsqu'il vont à New York, ce n'est pas que pour ouvrir des magasins… On notera aussi le featuring d'Olly Todd.

"A Decade Late" / The Howard House video

Lorsqu'un appartement de skateurs conquiert un nom propre, c'est qu'il est passé au stade de "Skate House", ce qui en fait donc un point de rendez-vous, lieu de squat permanent et une sorte de phare pour tous les visiteurs venus de loin… C'est exactement ce que fut la Howard House, au début du millénaire, dans l'une des villes les plus prisées de l'époque: San Francisco. Des habitants aux invités à long termes, ils sont très nombreux à avoir dormi une nuit ou des semaines là-bas, passage résultant en sessions improbables mélangeant tous les types de skate et de skateurs… Alors pourquoi les images de l'époque ne sortent que maintenant? C'est une histoire que nous vous raconteront dans les jours qui viennent avec l'aide du photographe attitré de la Howard House, Richard Hart. En attendant, voici dix minutes de bon temps entre colocs ou complet inconnus passant par là, ainsi qu'une part complète de l'un des hommes les plus classes sur une planche à roulettes de tous les temps: Ocean Howell. Si, si… Une réalisation Plaitford Productions!

Meeting… Josh Stewart!

Pour parler son, histoire et discours motivationnel…

Making-of

Le plus intéressant ici, en de nous donner l'occasion d'apprécier les efforts qu'impliquent de filmer une vidéo aussi importante que la Static III, est l'occasion de revoir un Danny Renaud ou un Olly Todd au meilleur de leur forme… On ne parlera même pas de l'unique trick de Sabback, pur moment de grâce sur ce qui semble n'être qu'un piège déguisé en possible spot. Bon, Josh, la 4, c'est pour quand?

Dans la bouteille

Ce petit montage est en complète infraction avec la règle dite The Olly Todd Rule dans les bureaux de Live –selon laquelle son skate doit être au niveau de la musique que l'on choisit pour sa part– puisqu'il s'agit de "déchets" montés sur l'un des meilleurs morceaux de Gil Scott-Heron! On saluera tout de même quelques beaux moments, ici…

London calling

Oui, titre facile s'il en est, mais, là, vous avouerez que ce Who's Who underground londonnien, à son meilleur sur une sélection de spots peu connus de la ville qui ne roule pas, ça ne se rate pas! Et puis voir Chris Pullman –toujours fidèle à son look de postier– et Olly Todd sur leur board, ça se célèbre!

Coolitude

London x Palace x Umbro x Very Rare !

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer