Elijah Berle / INTERVIEW

La Elijah Berle Pro Shoe, c'est un nouveau modèle que l'on peut retrouver chez Vans et qui revient au skateur éponyme. Pour ceux qui auraient besoin d'un cours de rattrapage : Elijah a récemment été transféré de Chocolate Skateboards à Fucking Awesome, la boîte de boards des entrepreneurs Jason Dill et Anthony Van Engelen, en plus de faire quelques apparitions remarquées - car remarquables - dans la dernière vidéo Supreme (qui quoique l'on puisse en penser, marquent objectivement leurs époques respectives). Une activité effervescente, sur laquelle Elijah lui-même a trouvé le temps de revenir pour nous, pour vous, ci-dessous !

 Jared Sherbert

LIVE Skateboard Media : Pourrais-tu nous décrire ton expérience de grandir à Santa Monica ? L'endroit est une sorte de mythe, à l'étranger, mais qu'en est-il vraiment ?

Elijah Berle : C'était génial ! Je n'échangerais ça pour rien au monde. J'ai grandi près de la plage, à surfer et skater, c'était le paradis et ça l'est toujours.

LSM : En grandissant, tu étais conscient de l'épopée Dogtown et de toute l'histoire du skate qui est synonyme avec l'endroit ? Ou peut-être que tu ne t'y intéressais pas ?

Elijah : Oui, j'étais conscient de l'existence de ces types mais à l'époque où j'ai grandi, ils étaient déjà plutôt finis... Du coup, je les respectais, mais ils ne m'inspiraient pas spécialement.

LSM : Pour ton modèle de chaussure, tu avais des demandes particulières ?

Elijah : Je voulais une chaussure qui ne soit pas trop grosse, et qui offre un bon toucher de board, pour le contrôle. Je n'étais pas sûr qu'on puisse arriver à un compromis aussi abouti et finalement, on y est arrivé. Honnêtement, c'est la meilleure chaussure que j'aie jamais skaté.

 Jared Sherbert

Gap to nosebluntslide, Baltimore.

LSM : Tu as toujours été du genre à préférer les silhouettes classiques, mais ta chaussure ne ressemble pas à n'importe quelle autre paire de chaussure vulcanisée. C'était une décision consciente, que d'explorer une nouvelle direction ?

Elijah : Et bien je voulais une chaussure avec la sensation et la sensibilité d'une chaussure vulcanisée, mais avec le soutien et la durabilité d'une cupsole, je pense qu'on y est parvenu. Aux pieds, on dirait une chaussure vulcanisée qui dure plus longtemps, retient mieux le pied et offre un meilleur toucher de board.

LSM : Ca te fait quoi, de lire ton nom sur une chaussure ?

Elijah : C'est mon meilleur accomplissement dans le skate, personnellement. J'ai l'impression que la chaussure représente des années de travail que j'ai fourni et du coup, c'est satisfaisant que de les voir à mes pieds.

LSM : A quel point étais-tu impliqué, lors du filming de la vidéo Supreme « Blessed » ?

Elijah : On ne m'a pas vraiment impliqué dans la vidéo, je skatais juste beaucoup avec les gars, j'ai grappillé quelques tricks de ci, de là avec Bill et il les a utilisés dans la vidéo. J'étais vraiment content d'être dedans.

LSM : Une anecdote de ces sessions ?

Elijah : Juste de voir ces gars skater New York, c'est spécial. Ca semble logique, ils font ça bien.

LSM : Qu'est-ce qui fait la différence entre filmer avec Bill, et filmer avec quelqu'un d'autre ?

Elijah : C'est différent parce qu'avec Bill il n y a pas de van, rien, on skate juste en ville avec un sac caméra et des potes, on s'arrête sur des spots et on tape une session.

LSM : Tu es récemment rentré chez F.A., ils ont du finir par t'aggresser pour que tu les rejoignes ?

Elijah : Je skate avec Dill et A.V.E. depuis longtemps, c'était simplement logique que je les rejoigne. Tous les gars du team m'encourageaient à le faire et puisque je skatais déjà avec tout le monde, la transition s'est faite très naturellement.

 Jared Sherbert

Fs 50-50, NYC.

LSM : Je sais que c'était dans l'air depuis longtemps, comment est-ce que ça s'est passé ?

Elijah : Je skatais juste avec les mecs de F.A. de plus en plus, et puis quand le bon moment s'est fait sentir, j'ai foncé. Ca faisait des années que j'étais fan de ces types, c'est cool d'avoir rejoint leur famille !

LSM : Un moment avec Jason Dill qui t'aurait marqué ?

Elijah : N'importe lequel, je pourrais l'écouter parler des heures. Tu ne sais jamais ce qu'il va sortir. Je me souviens qu'une fois, on lui a demandé sa carte d'identité pour pouvoir acheter des clopes, et il ne l'avait pas ; pour convaincre la vendeuse de lui laisser acheter son paquet, il lui exhibait ses tatouages et ses dents, genre "Regarde meuf, qui de moins de vingt ans aurait ces putains de dents ?".

LSM : Quels projets te concernant, cette année ? Comment vont les blessures ?

Elijah : Je bosse sur une video part avec Greg Hunt, pour Vans, en ce moment ; j'espère qu'elle sortira avant la fin de l'été. Récemment j'ai plus ou moins skaté à cause des blessures, ce qui est un peu décourageant et en plus, là, je me remets d'une entorse à la cheville, donc j'ai hâte d'être à nouveau à fond !

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer