Hymne à la joie

Suite logique à Cherry, ce court de William Strobeck est dans la tradition de ces montages personnels, toujours punchys, et surtout mélangeant allègrement les héros attendus comme Jason Dill aux surprises de taille, comme ici le featuring de Bryan Herman… Et, oui, les enfants commencent à prendre de la moustache, et oui, les polémiques sur qui est "fort", et qui "mérite" ne vont qu'amplifier, mais au final, Nakel se paie la meilleure line impliquant un handrail depuis de nombreuses années, et ça, ce n'est pas donné à tout le monde. Note pour plus tard: ne jamais prêter sa voiture à Mark Gonzales…

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer