L'incompris?

Aujourd’hui la part de Forrest Edwards dont tout le monde parlait (en bien ou en mal) est sortie en ligne… Que ce type de skate vous parle, ou pas tant que ça, on ne peut que reconnaître la maîtrise du monsieur, et un certain bravado qui pourrait définir son style. Pourtant, il semblerait qu’avoir mérité la dernière part d'une vidéo locale du coeur de la scène skateboardistique nord-américaine, et mis une certaine rouste à plus d’un professionnel de la profession, ne soit pas suffisant pour être intégré au team d’une marque sérieuse…
À travers le monde, les discussions virtuelles s’enflamment sur le sujet, cherchant des explications les plus improbables à ce cas d’école.
Mais Forrest Edwards ne serait-il pas simplement la victime de son époque ? Et plus directement la victime du premier reality-show de l’histoire du skateboard ? Car après la façon dont il a été décrit dans One In A Million, qui aurait encore eu envie de passer ne serait-ce que deux jours d’affilés dans un van, entre deux démos au milieu de l’Arizona? Car, oui, être sponsorisé, c’est autre chose que d’être très fort en skateboard…

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer