A postcard from Morita

Photo et interview: Benjamin Deberdt

"Si nous partageons notre fardeau, et faisons ce que nous pouvons chacun dans notre spécialité, ce monde pourrait être bien meilleur."

 Benjamin Deberdt

Guru de la scène japonaise, Monsieur Morita est, bien plus que beaucoup, un skateur “unique”, en plus d'être un esprit fascinant… Au point qu'il va nous falloir revenir sur son cas, bien plus sérieusement, dès que possible. Aujourd'hui ne sera qu'une bonne histoire de communication moderne, et de correspondance internationale. Pour résumer trop rapidement, j'ai rencontré Morita (comme tout le monde l'appelle) lorsqu'il est venu à Paris filmer, en quelques jours, ce qui est peut-être la “meilleure” part de Soleil Levant, la récente production de ses amis de Magenta. Histoire de célébrer ce rapide partage de café noir, et une courte discussion rendue plus captivante par la barrière de la langue, j'ai fini par coller un timbre sur une photo dont je pensais qu'elle lui parlerait, avant de lui poster. Le temps a passé, jusqu'à ce qu'un matin, je reçoive sa réponse, sous forme d'un email contenant une vidéo. Nous sommes en 2013, après tout, et puis Morita est passé maitre dans l'art de communiquer ses idées par le skate qu'il choisit de filmer et la façon dont il le met en forme ensuite… Ces images étant à partager, les voici donc pour vous, précédées de quelques mots d'explications de la part de mon ami japonais.
Cette conversation est loin d'être terminée…

Benjamin Deberdt

 

Quelle était l'idée principale derrière la vidéo que tu m'as envoyée?
Les gars de Magenta étaient venus au Japon plus tôt cette année pour ramener ma guest board chez eux. Mais, malheureusement, j'tais occupé à voyager à travers le Japon, je visitais différents festivals et skate camps pour mon émission de télé en ligne FESN.TV. C'est difficile de garder le contact avec toutes les scènes locales à travers le Japon, et de continuer à les influencer. C'est pour ça que je passe les voir et participe à leurs événements, histoire de skater avec eux. Skater, c'est le meilleur outil de communication. Je communique avec les gens en skatant avec eux, durant ces événements. Et puis, la vidéo est aussi une réponse à la carte postale que tu m'avais envoyée. Tu avais posté une photo et j'ai envoyé une vidéo. [Rires]

la vidéo a été tournée, au final?
Ça a été filmé à Tokyo, Ibaraki, Shizuoka… Et aussi à Hurume et Fukuoka dans la région du Kyushu. La plupart de ces événements avaient une section street ou des rampes à leur festival local de musique. Nous avons un festival annuel dans la ville de Nakano d'où je viens, organisé par le skateshop FATBROS, et l'on avait un skatepark près de la scène principale, à côté de la gare, cette année. Il y a aussi un skateshop, GRANDE, à Kurume, et ils avaient leur petite aire de street aussi. C'était marrant de skater avec leurs clients, on a bien rigolé. J'ai passé une semaine, là-bas, ainsi que la fin de l'année dernière, en convalescence, après une blessure.

Qui a gagné la course Magenta, alors?
La course s'appelle la Evi Race, en fait. Mon pote Akira Komatsu et moi-même en avons eu l'idée. La première course était entre Soy Panday et Léo Valls, et Soy a gagné. Léo a raté son départ… Ensuite, Jimmy, Zack, Yoan, Jean, Masaki et Vivien ont tous participé, et c'est Jimmy qui a gagné. Mais, pour être franc… Personne n'a battu mon record. Je me suis entrainé avec mon pote Akira, après le boulot. Je suis toujours sérieux quand il s'agit de la course. Tu as un seul essai, pas de belle. On est allé s'entrainer sur le Mont Fuji. On faisait des tic-tacs en monté. C'est un entrainement intensif, mais ça a amélioré nos performances. Donc, si quelqu'un veut participer à la course, venez nous rejoindre. Vous pouvez me contacter, ici.
On devrait faire une Evi Race Internationale! Vous pouvez la voir en entier, ici.

Quand est-ce que tu reviens à Paris, alors?
C'était ma première fois, l'année dernière. J'étais concentré sur filmer une part pour Soleil Levant à Paris, donc je ne pouvais pas me permettre de faire du tourisme. C'est pour ça que j'ai choisi des endroits touristiques pour aller les skater. [rires] J'ai la carte de Paris gravée dans la tête , maintenant, surtout le centre-ville. Donc, la prochaine fois, ce sera facile. Je veux profiter de Paris avec ma femme, la prochaine fois! J'étais seul cette fois-là, donc un peu solitaire parfois. Mais Yoan, Léo, Vivien et Mathias sont venus à Paris et on a passé du temps ensemble. Cette nuit-là était vraiment chouette. Steak et purée!  Très bon. Je t'ai même rencontré, le dernier jour, grâce à Léo! Le café était bon, je veux revenir!

Pourquoi les skateurs devraient être unis? [Skaters Must Be United est l'un des slogans de Morita, NDLR]
Personne ne peut vivre seul. Tout le monde a ses parents, et ses amis. Quelque soit le pays où tu te trouves, la religion à laquelle tu crois, il n'y a pas d'exception. Tu ne veux pas voir ton ami tué devant toi, non? Tu ne veux pas voir ta famille mourir devant toi sans raison, je me trompe? Je pense que toute l'humanité pense la même chose. Et pourtant ce genre de choses arrivent à travers le monde, chaque jour. Le tremblement de terre qu'a subi le Japon, ce n'était pas une guerre, mais beaucoup de vies ont été perdues. Je me rappelle encore des zones côtières avant que le tsunami ne les touchent. Des parks où j'ai skaté avec mes amis sont détruits, maintenant. Je veux juste rester aussi humain que possible. Je ne veux pas oublier les amis avec qui j'ai skaté. Je ne peux pas oublier les endroits qui m'ont donné du bon temps avec eux. Les choses que peut réaliser une seule personne sont si limitées. Mais si nous partageons notre fardeau, et faisons ce que nous pouvons chacun dans notre spécialité, ce monde pourrait être bien meilleur. Le skate, c'est pour se faire plaisir. On devrait tous en profiter au maximum. Utiliser nos vies pour avoir le plus fort impact possible sur les choses. Un monde où nos amis sont tués n'est pas un bon endroit. L'histoire s'écrit tous les jours. Les politiciens du monde entier peuvent être interpellés par les skateurs qui se seront éduqués. Laissez tomber un peu d'amour propre, et une époque où nous pourrons être fiers collectivement arrivera. Les guerres n'existeront plus. Si les skateurs s'unissaient, les temps changeraient. Parce que skate, c'est pour s'amuser!

Vous trouverez la dernière part de Morita dans Soleil Levant, et en apprendrez bien plus sur qui il est dans cet article du site VHS.
Et vous pouvez profiter de sa carte-vidéo, ici et maintenant:

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer