Push Periodical / En 5!

 
À une époque où le skate déferle sur nous de façon constante sous la forme d'un flot continue d'images en mouvement, lancer un projet papier pour documenter la même activité peut sembler optimiste, pour ne pas dire plus… À moins que Richard Hart n'essaie de dire et faire autre chose, bien-sûr!

Pourquoi lancer une publication papier en 2015, tout seul?
Les sports extrêmes sont en pleine expansion… Je ne sais pas trop, je tendais à penser que c'était de la pure bêtise de faire un magazine à notre époque, et je me retrouve à avoir déjà vendu tout mon stock. Il semblerait que le papier ne soit pas mort, finalement, il est juste un peu fatigué, en fait…

as tu été chercher le nom?
En Belgique dans les années 90, semble-t-il! Même si je n'avais jamais vu ce magazine, à l'époque. Mais, c'était en partie pour cela que j'avais mis en avant le terme “Periodical”, au cas où… Ça, et le fait qu'il ne m'oblige pas à adhérer à un quelconque calendrier de sortie: il sortira périodiquement. Le mot “Push”, sinon, ne se réfère pas qu'au skate –et surement pas à ces skates électriques qui infestent San Francisco ces temps-ci–, mais aussi à la photo analogique, à la technique dite de “pousser” une pellicule. Sortir un magazine n'utilisant que des photos analogiques me semblait logique, tout comme d'utiliser les images digitales pour le web.

Quand as-tu commencé à documenter le skate?
Lorsque j'ai commencé le skate, au 19ème siècle, il me semblait que les rôles n'étaient pas autant défini, et que le skate était plein de personnalités intéressantes et créatives qui skataient, mais peignaient, dessinaient, prenait des photos, avaient des marques de fringues bizarres, ce genre de choses… J'ai commencé à prendre des photos et à écrire parce que c'était une autre facette du skate. Ça semblait possible, alors, je l'ai fait. Et grâce à TLB de RAD magazine et Lance Dawes de Slap, ça c'est révélé vrai. Vous aussi, vous pouvez le faire!

Qui est le skateur le plus excitant du moment dans les rues de San Francisco, selon toi?
Barlow président, pour 2016!

Qu'est-ce que le futur réserve à Push Periodical?
Un cardigan en collab'! Je me suis lancé en sachant que j'avais assez de continu pour deux numéro, mais ne ne pensant pas en faire plus d'un. Je suis émerveillé par les retours, jusqu'à maintenant, donc je vais m'y coller! J'essaie de ne pas trop me projeter trop en avant; je ne veux pas que cela devienne stagnant, ou que Push devienne une publicité pour une boisson énergisante. J'ai beaucoup d'amis de talent que j'oblige à participer, et j'ai déjà quelques idées et des voyages de prévus, mais, au final, je fais improviser au fur et à mesure. Je fais simplement le magazine à ma sauce, avec le contenu que j'ai envie de voir et de lire. C'est tout.

Vous pouvez désormais commander le numéro 1 de Push Periodical via Palomino et Magenta, ou le commander pour votre skateshop via Rock Solid et Pier Distribution.

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer