Rechercher

Résultats de la recherche

  1. "Entre Deux" / Louis Perruchaud / Galerie

    Demain, nous sortirons "Entre Deux", un court-métrage de Ludovic Azémar sur le duo plus que dynamique formé par Quentin Boillon et Mickael Germond. Entre leur Lyon habituel et une visite à leur pote "Pepe" à Turin… Histoire de sortir du tout vidéo, un autre pote Louis Perruchaud s'était aussi joint, plus que naturellement, à la petite aventure…

  2. Gazon maudit

    Mickaël Germond, aka. Gazon, de Lyon, on ne devrait plus avoir à vous le (re-) présenter - on vous renvoie, entre autres, au projet "Entre Deux". Lui-même est un fervent représentant de la marque de souliers Vans et, après des années au sein d'Antiz Skateboards (dont l'influence n'aura pas été sans encourager, chez l'énergumène, une certaine ouverture d'esprit question approche de spots), le voilà nouvellement logé chez les Bordelais de Rave Skateboards. D'ailleurs, leur nouvelle vidéo : "Family And Friends", vient de sortir ; l'avant-première parisienne, c'était il y a une dizaine de jours, et aussi ce qui a révélé au monde que Mika était intégré au montage, tout titulaire d'une section qu'il est. C'est cette même section qui fait l'honneur du post d'aujourd'hui, accompagné de cet interview via nos confrères de Solo Skate Mag si le coeur vous en dit d'en savoir plus !

  3. Like a complete unknown, like a paving stone!

    Paris, ville lumière, certes, mais ville pavée, aussi… Les black blocs de tout poil le rappellent régulièrement aux forces de l'ordre, mais M'sieur Germond le fait à sa manière, certes un poil plus apaisée (quoi que…) et surtout monomaniaque, puisque ces roues ne touchent ici que de la pavasse parisienne vintage! Et tout ça pour aller en plus chercher de vrais tricks! Bravo, Micka, on dit…

  4. Sur-caféiné

    Le team Vans France en collaboration avec Solo Skateboard Magazine pour faire un peu de tourisme en Tunisie. Si ça ce n’est pas une bonne nouvelle, je ne sais pas ce qu’il faut ! Le produit fini, c’est une vidéo qui respire l’enthousiasme et la folie un peu lorsqu’il s’agit de faire des 50-50 très mais alors très engagés. Evidemment, Quentin Boillon n’a pas perdu ce style unique dont on ne peut pas se lasser. Et forcément, lorsque Mickael Germond est aussi dans les parages ça peut vite devenir explosif, souvenez-vous de "Entre deux".

  5. Tope là!

    "Regarde, maman, sans les mains!" Ah, non pardon, avec toutes les mains, et les pieds, et tout… Et toujours dans la bonne humeur, comme Romain Batard l'aime!
  6. Berle Pro / Paris wear test

    Le jeune Elijah Berle est désormais titulaire d’une paire de Vans à son nom, et ça, ce n’est pas donné à tout le monde! L’occasion était trop belle de ne pas les tester dans des conditions correspondant aux talents d’Elijah, soit un mélange simple et efficace de rue et de courbe. Tout cela avec les soutien des voisins du Black Shop.

    Sur un morceau de Konnichiwa!
    Plus sur la Berle Pro, ici.

  7. "Entre Deux"

    Deux potes, et une envie de changer d'air, de rues… Quitter leur Lyon, d'accord, mais pour allez où? Passer les Alpes, au moins, et visiter le collègue "Pepe"! Turin, ce n'est pas si loin, mais plus exotique qu'il n'y parait: la ville n'est pas sur la carte des grandes destinations à roulettes. Mais, une ville, avec le bon guide, on y trouve toujours son bonheur.

    Le pitch est là, et ce cours-métrage de Ludovic Azémar, teasé hier par la galerie photo de Louis Perruchaud, vous donnera envie d'aller respirer un peu l'ailleurs, vous aussi.

  8. 8 ball!

    On a à peine eu le temps de se remettre du septième épisode, que Romain Batard nous éblouit déjà avec un huitième Giddy. Et cette fois ci le casting qui sillonne les rues parisiennes est encore plus fourni que d’habitude. On a même le droit à une petite pointe de romantisme qui rend le tout tellement harmonieux. Et un featuring plutôt sérieux de Steve Malet!
  9. Giddy 11

    Romain Batard, le vidéaste francophone que LIVE ne devrait plus avoir à vous présenter ne serait-ce que sur la base de sa longévité en tant que tel, est de retour avec le onzième chapitre de sa série-devenue-saga "GIDDY" - et le plus ambitieux, assez clairement, étant donné qu'en l'occurrence, la timeline frôle les vingt minutes.

    Le tout, parsemé de cascades de haut vol signées Edouard DepazValentin BauerJoseph BiaisLilian FevMarc-A BarbierRemy Taveira et bien d'autres (dont Max Palmer, Sylvain Tognelli, Mika Germond, Dustin Dollin...) sur une quantité de spots de région parisienne - certains classiques, d'autres rares, mais tous sciemment utilisés et avec la dose de créativité qui fait plaisir. L'une des fontaines de Soy, entre autres, se voit réinventée (même si le compte Instagram correspondant a mystérieusement disparu) ; en fait, c'est plus ou moins le mobilier urbain de la capitale toute entière qui se voit donner de nouvelles couleurs, de ses plazas les plus célèbres jusqu'au plus petit spot égaré (tel que le trois-plat-trois du Dôme, ou encore les bancs de Répu) et ce, comme si de rien n'était, dans la joie et la bonne humeur au carrefour des sessions quotidiennes.

    Chic, chic, chic !

    En complément : une galerie photo desdites sessions, immortalisées par Max Verret !

  10. Panic In Butapest

    Cela fait des années maintenant qu'on sait tous à quel point on peut compter sur le RIOS crew de Butapest [sic] pour donner la patate et, accessoirement, écrire leur propre chapitre du skateboard européen puisqu'à force d'excellents montages mis en ligne avec acharnement sur YouTube au fil des ans, ils ont largement contribué à placer l'Europe de l'Est sur la carte d'un skate mondial pourtant pertinemment nombriliste.

    Activistes et actifs depuis moult baux baignant dans le jus d'une société qui résiste encore et toujours à cet envahisseur culturel qu'est la planche à roulettes, leurs crayons sont forcément bien taillés mais, si cela fait déjà longtemps que Bence Bálint (interviewé en Anglais sur le site de Magenta il y a un bail ici) n'a plus à prouver qu'il est l'un des plus importants (et meilleurs) vidéastes de skate de sa génération, toute la bande parvient à chaque fois à surpasser la qualité de ses productions précédentes, tout en approfondissant un style commun : le leur, si particulier, en tant que communauté authentique.

    LIVE vous avait déjà partagé la part de Victor Turcsik dans leur nouvel opus : "TOLÓ 2", diffusée il y a quelques jours par Quartersnacks ; aujourd'hui, c'est l'intégralité de "TOLÓ 2" que l'on vous relaie, par l'intermédiaire des RIOS eux-mêmes.

    Vingt minutes de street brut, féroce et inventif à souhait, c'est pratiquement une full-length que délivrent là les ambassadeurs d'une Hongrie rendue dès lors plus moderne qu'elle n'est véritablement prête à l'être, au vu des réactions de la populace locale - toujours sur la défensive et endoctrinée à hausser la garde. Bence documente le skateboard local au sein d'un ensemble traditionnel que les RIOS persistent à vandaliser de progrès, et seuls les malheureux viendront se plaindre.

    En attendant, les RIOS continuent de tisser leur propre réseau et, remarquablement, notre Mickaël Germond national ainsi que Samu Karvonen sont venus se greffer au tableau, il y a peu. C'était avant le confinement, et ça va sûrement vous donner encore plus hâte que celui-ci se termine - quoiqu'il en soit, LIVE couvre le sujet pour vous, très bientôt !

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer