Rechercher

Résultats de la recherche

  1. Pas tout n'Huf !

    Real Skateboards et HUF s'associent le temps d'un clip à l'effigie de la gloire impérissable du fondateur de ladite marque de chaussures : Keith Hufnagel, légende sur un skateboard ayant pratiqué un style tout en pop, décontraction et spots tordus sur la côte Est (démontré dans la vidéo Zoo York "Peep This", en l'occurrence aux côtés de Quim Cardona) comme sur la côte Ouest. Pro pour Real depuis 1993, ce sont ces vingt-cinq années passées à représenter la marque (et plus encore) que récapitulent ces images, toutes extraites de vidéos Real passées, de "Non Fiction" (1997) à "Since Day One" (2011) en passant par "Real to Reel" (2001) et "Roll Forever" (2005 ; qui pour se rappeler de sa distribution en France avec SuGaR ?). On a même droit à un bref interview ainsi qu'à quelques récentes images de cruise, en prime ; le montage se digère bien, la VX chatouille les rétines et les ollies flottent, ça donne envie de faire pareil !

  2. "FINTA" / PREMIERE / Dino Coce / INTERVIEW

    Comme son compte Instagram débordant de créativité et de technicité "on and off the board" (comme ils disent) le démontrera au profane, cela fait un certain temps que Dino Coce fait acte de présence dans les rues de Split, en Croatie. Et si son nom circule à l'étranger depuis l'an dernier et sa part dans la vidéo de Raul Žgomba : "TABULA RASA", son activisme personnel derrière la caméra et son travail sur son propre projet : "FINTA" sont principalement demeurés secrets, sauf pour les proches et initiés. En fait, il aurait même fallu être présent (et sobre) à l'édition 2017 du Vladimir Film Festival pour être le juste témoin de l'avant-première de la bande-annonce - mais sur ceux-là même, cette dernière a laissé une impression sans pareil, laissant transparaître une mise en scène à la Michel Gondry et un montage inventif au général au service d'un skate tout aussi inspiré, et honnête, capturé au fil des rues et des bandes Mini-DV d'une simple Canon XM-2.

    Avance rapide jusqu'au jour présent et Dino a finalement terminé "FINTA", au crépuscule de deux mille vingt, après plus d'une demi-décennie d'effort et juste à temps pour ce qui aurait du être officiellement le dixième anniversaire du Vladimir (finalement transformé en "édition neuf-et-demi" du fait de la pandémie). Le produit final en DVD et même quelques fringues sérigraphiées D.I.Y. sont disponibles ici et maintenant et pour ce qui est d'un aperçu, aujourd'hui, LIVE vous présente une section du film dédié non pas à un skateur en particulier mais à une région particulière de Split : le conglomérat du Palais de Dioclétien et de Strossmayer Park aka. Đardin, deux hauts lieux que Dino a honoré de sa réinterprétation bien à lui, tout en embrassant ouvertement certaines influences telles que celle de Colin Read. Inutile de préciser que les questions suivantes, dans le cadre de l'interview qui suit, se sont posées toutes seules...

  3. PREMIERE / "L'ELDORADO" / "Chronicles of the Past" Nantes / INTERVIEW

    Aujourd'hui, sur LIVE, il ne s'agit pas de vous présenter une seule production vidéo mais plutôt deux ; et, en général, de vous représenter la scène de la ville de Nantes, en France, alimentée depuis moult décennies par des générations successives d'activistes qui s'adonnent sans relâche à véhiculer non pas que leur pratique du skate, mais également la richesse de leur localisation. Forte place du skate hexagonal ayant notamment nourri les prouesses d'un certain Thibaud Fradin alors que son parrain Cliché Skateboards, la regrettée marque de Jérémie Daclin, décollait plus ou moins littéralement à l'étranger, ou encore les aventures de David Couliau d'un côté ou de l'autre de l'objectif et de l'industrie, Nantes peut désormais sembler un poil en retrait du paysage médiatique par rapport à sa position dans les années quatre-vingt-dix ; faute de politique locale particulièrement encourageante, dirons certains, et faute d'attention, dirons-nous. Effectivement, la scène est toujours vibrante en deux mille vingt-et-un, portée par l'hyperactivité de plusieurs skateshops (NDJBanc PublicMilk) mais avant tout de locaux passionnés, dont une poignée s'échine carrément à gérer le magazine de skate local : Ob'Session. "L'ELDORADO", c'est le nom de la nouvelle full-length produite par ces derniers : un projet conceptuel défini à la notoire Sony VX-2000 et habillé de la poésie locale d'antan, via des parallèles avec l'oeuvre cinématographique du réalisateur nantais Jacques Demy, et d'aujourd'hui, par le biais d'animations potelées par Rose Moreau, de mises en scène théâtrales et d'excellente planche à roulettes. En parallèle de tout ça, c'est justement le moment qu'a choisi Franck Pierron, aussi (souvenez-vous de "TRACKED MOVEMENTS" et de son interview sur LIVE à cette occasion), pour nous proposer de diffuser sa nouvelle pépite vintage - anachronisme, quand tu nous tiens - "CHRONICLES OF THE PAST: NANTES EDITION" est une véritable capsule temporelle qui vous transportera dans les vraies de vraies nineties, le temps de quatre minutes et d'autant de kickflips légendaires. Décidément, l'occasion de fédérer toutes ces énergies au sein d'un même article était trop tentante ; l'occasion de découvrir ou redécouvrir Nantes au travers d'un prisme pour le moins transgénérationnel, via échanges croisés avec les intéressés, à retrouver ci-dessous, maintenant !

  4. Spot politics

    Alors que certains s'engouffrent dans tous les sens du terme dans des débats Instagram sans fond, concrètement, c'est un Floridien qui fait le boulot : Jonathan Ettman de chez Politic se pare du luxe d'un interview dans le dernier TransWorld (et oui, toujours le papier !) et de cette web part qui va avec, plutôt incroyable. Le bonhomme skaterait exclusivement des shoes Habitat qui n'existent plus et qu'il aurait accumulé, avant, ce qui n'est pas sans nous rappeler la démarche de quelqu'un d'autre (à qui on aurait pu déjà faire subtilement référence plus tôt dans ce post, par exemple). En tout cas, le style du sieur Jonathan fracasse : les postures des bras et le pop ne sont pas sans rappeler un certain Jimmy Lannon, avec une sélection de tricks plus barrée sur des spots recherchés. Une politique sur laquelle on ne peut que s'aligner !

  5. Iron, lion, Nyon

    Quoi de mieux pour pimenter votre dimanche qu'un solide clip en provenance directe d'une scène sous-médiatisée comme il en existe tant et ce, malgré l'hyperactivité des locaux sur le terrain ? En tout cas, c'est ce qu'on a le plaisir de vous proposer aujourd'hui, via ce chouette montage made in Nyon, en Suisse, ville forte de son isolation générale de la pop culture skate, de ses vingt mille habitants et de la patte d'Arthur Du Sordet pour ce qui est des productions vidéo, sur place - le même Arthur qui nous raconte :

    "Pour une petite mise en contexte, "Cranscityclub" ou "333", c'est un collectif de skate avec lequel on fait bouger une toute petite ville suisse, Nyon. 

    On organise des cours de skate pour les kids, on fait des contests, des concerts et on est le lien entre les skateurs et skateuses et les autorités de la ville. Ils nous consultent également pour des projets de skateparks ou autre.
     
    Même si il n'y a pas un niveau de dingue, il y a une scène relativement importante ; malheureusement, en tant que petite ville, on est un peu déconnecté du skate suisse.
     
    Du coup, j'essaie de filmer un maximum et de sortir des montages pour 'mettre Nyon sur la carte' !" - Arthur Du Sordet
     
    En l'occurrence, cette production "333 x LEBLYZAR", c'est l'occasion de mettre en avant le style unique d'Ebly Kaeslin qui, assez clairement, s'en fiche des modes question sélection de tricks ou, en tout cas, n'en retient que le meilleur et, là-dessus, il a clairement bien raison. Le noir et blanc est efficace comme il faut, et le résultat n'est pas sans évoquer "The Strongest of the Strange" de Pontus Alv, ou encore les premières vidéos Heroin - ça non plus, personne ne s'en plaindra !
  6. "GRAINS" / Kevin DelGrosso / PREMIERE

    Une full-length en provenance directe du centre rural des États-Unis, empreinte de passion, de bon skate et de chouettes influences ; il ne nous en fallait pas plus pour aller à la rencontre du réalisateur Kevin DelGrosso, et à la découverte de "GRAINS" !

  7. Bigger Spin / EP 016 - Jérémie Daclin

    Jérémie Daclin, si vous suivez de près ou de loin la scène skateboardistique tout court - française comme internationale - vous devriez être familier avec ce nom et, tout aussi vraisemblablement, avec le personnage qui en est le titulaire notoire. C'est notamment le papa de Cliché Skateboards puis de Film Trucks, il a contribué à placer l'Europe sur le radar des Américains, et a eu le flair de sponsoriser au moment clef d'indéniables talents tels que Lucas Puig, Jan Kliewer ou Pontus Alv, entre autres trips inédits et moult efforts tendant à crédibiliser le statut professionnel du skateur sponsorisé français.

    Jérémie est le dernier invité en date du podcast du skate français Big Spin animé par Sébastien Charlot et Arnaud Dedieu ; une occasion pour laquelle il raconte son parcours en tant que skateur, puis en tant qu’entrepreneur. C’est d’abord le skateshop All Access, puis Cliché en 1997, et Film en 2018. À travers ces expériences, G.G. revient sur les voyages, les rencontres, la vidéo et l’image en général ; collaborer avec les photographes, gérer un team, skater avec Mark Gonzales, affronter des échecs, et se faire plaisir en skate après quarante ans.

    C'est disponible à l'écoute ci-dessus et une nouvelle fois, en tant que complément, le Bigger Spin de LIVE vient se poser, là !

  8. "DOBRAAAJJ" / PREMIERE / Želve crew / INTERVIEW

    Les gros titres du jour de LIVE doivent suffisamment au skateur, photographe et artiste de Ljubljana en Slovénie Tomaž Šantl (qui fait aussi Original Copy) pour qu'on le reconnaisse jusque dans cette préface ; en effet, c'est lui qui a suggéré à Luka Demšar et à Mark Pogačar Nikolić, du collectif local Želve crew et sa marque soeur LYC, de nous contacter au sujet de leur nouvelle production vidéo : "DOBRAAAJJ", qui consiste en pas moins de seize minutes de péripéties urbaines capturées dans la capitale, honnêtes témoins de l'énergie actuelle d'une scène pourtant effervescente de longue date mais que le grand public du skateboard persiste à ignorer - pour le meilleur et pour le pire. En tout cas, l'occasion était parfaite pour prendre des nouvelles du front de Ljubljana, représenté par du sang neuf qui tend pourtant à coaguler autour de la Sony VX-1000 - et c'est ce qu'on a fait, donc. Le résultat de cet échange, ci-dessous !

  9. Felipe Oliveira / INTERVIEW

    Le cas Felipe Oliveira est l'un de ceux dont LIVE suit l'évolution depuis moult années déjà ; un style post-moderne façonné par un esprit résolument libre, des apparitions plus ou moins locales par dizaines au gré des années, un compte Instagram en constante ébullition et, désormais, un projet de son propre chef : WorldXit, véritablement l'extension directe de sa créativité et de son approche du quotidien via productions textiles et autres. Car, en l'occurrence, c'est une réalisation audiovisuelle que Felipe nous offre sous peu avec une toute nouvelle "web part" (comme disent les jeunes), montée par ses soins : "WORLDXIT PART 3", recueil d'images contribuées par le vidéaste Converse Brésil Guilherme Guimarães puis réinterprétées par le skateur lui-même, en ligne dès demain sur LIVE. Pour patienter, en plus d'un rappel direct de ses dernières prestations skateboardistiques en date, voici les réponses aux quelques questions qu'il allait, bien évidemment, de soi de poser à un Felipe toujours rayonnant d'enthousiasme quand il s'agit de s'exprimer - si ce n'est d'une certaine urgence.

  10. PREMIERE / Bears Skateshop "BEARS VIDEO" / INTERVIEW

    La scène de Rennes est réputée de longue date pour son effervescence ; les désormais plus anciens se souviendront notamment des productions de Pacôme Gabrillagues, notamment de "CROSSWALK" en 2010 à l'aube de l'essor de la création indépendante européenne et, plus contemporainement peut-être, de la fameuse Galerie 126. La récente vidéo complète à la VX-1000 "UNCENSO-RENNES" par Théo Le Guével témoigne de la persistance des nouvelles générations locales à se montrer digne d'un tel héritage culturel et, entre autres activistes rennais par-delà les âges, Laurent Ségal se place aussi puisqu'à l'initiative de Bears Skateshop, anciennement Bamboo, ouvert sur place depuis 2004. Du coup, en un sens, c'est la célébration de presque deux décennies que représente la sortie nouvelle de cette "BEARS VIDEO", réalisée par Yoann Cailleteau mais, finalement, pas que, étant donné la variété des profils la composant somme toute, reflétant l'aspect du skateboard comme aventure humaine, d'une part et, d'autre part, suintant aussi l'huile de coude sous bien des aspects. Comme un point s'imposant à faire de lui-même, saisie fut l'occasion d'aller discuter avec l'ensemble des intéressés - qui se sont révélés avoir pas mal de choses à dire - histoire d'honorer tout ce bail à notre humble tour, quand même !

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer