Culture

Bigger Spin / EP 014 - Charles Collet

Le deuxième épisode de la deuxième saison de la saga podcast francophone signée Seb Charlot et Arnaud Dedieu, Big Spin, vient de sortir ! Vous connaissez la ritournelle, cela rime avec un nouveau Bigger Spin. Dans les deux cas, c'est Charles Collet le principal intéressé - tête émergente Grenobloise puis Lyonnaise au fil des années 2000, originellement inspiré par Soy Panday et Nicolas Levet mais aussi par Dustin Dollin, poto de longue date d'Antiz, très tôt repéré par Cliché qui l'aura porté un sacré moment. Toutes ces anecdotes, c'est dans l'épisode de Big Spin, ci-dessus, et tous les compléments, c'est dans le Bigger Spin, ici-même !

Bigger Spin / EP 013 - Seb Daurel

L'épopée du podcast Big Spin, c'est reparti pour une deuxième saison avec Sébastien Charlot, Arnaud Dedieu et comme premier invité pour deux mille dix-neuf, l'institution skateboardistique humaine du Sud de la France : Sébastien Daurel. Fort de trente ans de skate, d'une carrière professionnelle de longue date gravitant autour de Powell Peralta, Cliché et Adidas, et d'une candeur qui n'a d'égal que sa curiosité même si rien ne peut rivaliser avec son humour, Seb est désormais G.O. du skatepark du Hangar Darwin à Bordeaux, papa à temps plein et populaire sur Instagram, du fait du Sebdoshow avec Léo Valls. Malgré ce planning ministériel, il a trouvé le temps de tartiner une partie de sa riche histoire non pas sur une tranche de Big Spin, mais deux ; conséquemment, le Bigger Spin revient sur lesdits propos à grand renfort d'images qui bougent ou non, de liens et d'autres illustrations historiques !

PLAY!

"PLAY!", c'est le nom de l'expo de structures skatables, multicolores et éphémères qui sera disséminée de ci, de là dans Bordeaux du 20 juin au 20 août 2019, portée par l'association Board'O dans le cadre du programme municipal "Liberté !". Une initiative menée par Leo Valls et Nicolas Malinowsky, qui entretiennent par là-même la question de la place actuelle du jeu, du skate et des libertés individuelles au sein de l'espace urbain. En attendant l'été, voici un avant-goût vidéo signé Doug Guillot, Pierre David et Yentl Touboul, filmé au sein même de l'Opéra National de Bordeaux - joli !

Inside O.U.T.

Arthur Chiron, vous vous souvenez sûrement de son nom du fait de ses cascades urbaines notamment immortalisées dans la vidéo française Frame By Frame, réalisée en indépendant par Romain Batard, Olivier Fanchon, Greg Dezecot et Aymeric Bertrand il y a une décennie déjà… Entretemps, le bonhomme s’est concentré sur son cursus scolaire d’artiste plasticien, atypique puisque basé sur l’exploration et l'interprétation personnelle de l’espace physique, influencé par les travaux de Raphaël Zarka, dont il reçoit le soutien. La dernière consécration de ces recherches, c’est Inside Out : une expo de sculptures skatables et modulables, toutes extraites du même noyau compact et répandues dans le hall du théâtre Le Quai à Angers, depuis samedi dernier et ce jusqu’en juin - période au fil de laquelle plusieurs configurations de l’installation seront expérimentées, par ailleurs (chaque structure pouvant se poser dans n’importe quel sens). Saluons l’avant-gardisme de la validation du projet, et célébrons l’aboutissement du travail d’Arthur à grands renforts de wallies sur un skatepark qui n’en est vraiment pas un!

Inside O.U.T. sera skatable jusqu'en Juin. Renseignez-vous ici, si vous voulez y passer!

Plus, ici: www.arthurchiron.com

Divided we fall

On a reçu cet O.V.N.I. vidéo de la part d'un certain Rens Verbruggen, Hollandais qui ne s'y borne pas et compte bien nous expliquer ce qu'il pense de l'enfermement géographique, justement. En réaction aux flonflons de l'agitateur public numéro un et quarante-cinquième président des Etats-Unis qui a fait du renforcement de la frontière entre son cher pays et le Mexique de par l'édification d'un mur (à la construction estimée à vingt-cinq milliards de dollars qui pourraient servir à bien d'autres causes) l'un des sucres d'orge phares de sa campagne électorale, Rens et son pote René ont eu l'idée de lancer Wallies Against Walls. L'idée est essentiellement simple : "build wallies, not walls" ; plutôt que de chercher à diviser les gens et à taire des voix, les potos de Rotterdam vous proposent de fédérer vos potes autour d'un jouet rigolo, bigarré et à assembler vous-même : c'est ludique au point de vous attirer quelques regards dans la rue, et de créer des liens Snapchat. On assiste à l'expression d'une liberté de penser tant revendiquée qu'assumée qui finalement, créé la communication et raccorde l'interaction au présent. Avec les plans et le design en ligne sur leur site, à imprimer puis bricoler chez vous, vous ne skaterez plus jamais vraiment seul !

Oh et pour ce qui est de retrouver ses potes pour le skate, c'est justement ce que Rens a fait pour ce clip et ses srabs, ce sont Rob Maatman, Robbin de Wit et Remco Stolze - on fait pire. Et leur site propose des liens pour faire des dons humanitaires, aussi.

Bigger Spin / EP 012 - Eric Antoine

C'est probablement avec émoi que les plus expérimentés d'entre vous se souviendront du nom d'Eric Antoine, Photographe Célèbre dont les oeuvres ont longtemps, et régulièrement, habillé les pages du magazine SuGaR si cher à la scène francophone, les teintant de la marque d'une vision si particulière pendant quelques années. Mais plus que ça, Eric est un personnage, ce qu'il ne vous manque pas de vous faire découvrir - au même titre que l'intégralité de son parcours - en tant qu'invité de Sébastien Charlot et Arnaud Dedieu dans le dernier épisode du podcast du skate français, Big Spin. Comme d'hab', LIVE Skateboard Media ponctue et illustre lesdits propos avec le Bigger Spin en complément : l'occasion de replonger, la tête dans les images !

INTERVIEW / George Booth Cole / GALERIE

Histoire de briser la glace avec un sombre calembour que les plus anglophones des plus fervents fans de vidéos de skate japonaises comprendront (oui, c'est très spécifique...), George Booth is tight ! Bon, maintenant qu'on a passé le cap toujours un peu étrange de l'introduction, attardons-nous un peu sur à quel point l'énergumène est, effectivement, plutôt chouette : depuis des années maintenant, il est impliqué aux côtés de George Toland et du crew Serious Adult (qui vous a récemment présenté "Teddie") qui nourrissent réellement leur scène, avec un pied dans le sauvetage du spot mythique de Southbank à Londres mais également via leur documentation du talent des nouvelles générations londoniennes, très souvent excellent, et dont ils font eux-mêmes partie intégrante. Le langage de Booth, c'est celui de la photographie et ça fait maintenant un bail qu'on peut le voir exposer ses travaux, tirages et zines sur Instagram ; une sélection aussi savamment commissionnée qu'abondante et le tout, développé maison. En septembre dernier, tout le crew s'est (une fois de plus) envolé pour le Vladimir Film Festival en Croatie, pour quelques jours de skate intense ; histoire de teaser le montage en ayant résulté, concocté pour LIVE par George Toland et à la sortie imminente, voici une galerie photo de George Booth Cole, comprenant des images du dernier Vladimir, donc, mais également du making-of de "Teddie" ou encore de l'un de ses projets personnels au Japon. On a même attrapé le type à la volée, histoire de l'interroger un peu !

Dorkanime

Combinez Phil Evans et les frères Mortensen, qu'obtenez-vous? Du skate "fun", comme on dit… Ajoutez l'illustrateur Mike O'Shea, et vous plongez le tout dans une abiance hors-réalité qui raffraichit un peu les idées, non? Allez, allez, on clique, là!

Franck Pierron / PREMIERE / "Tracked Movements"

Attention, O.V.N.I. ! Si le nom de Franck Pierron ne vous dit pas grand chose, ça n'est pas tant un souci générationnel (ou pas que) : le Monsieur a toujours plus ou moins œuvré dans l'ombre, notamment il y a plus d'une dizaine d'années à l'époque du magazine Chill (là, qui pour se souvenir ?), féru de cinématographie skateboardistique qu'elle soit à base de VX-1000, Super 8 ou 16 mm. L'œil de Franck cultive le détail, célèbre l'énergie ; sa passion pour son sujet se transmet et son application à la tâche s'exprime : c'est donc un régal pour le skateboard que son tiroir à cassettes et autres bobines empruntes de marques de sessions parisiennes mythiques, tandis que lui a suivi son bonhomme de chemin dans l'audiovisuel et travaille désormais pour la télévision. Heureusement pour nous tous, il n'a pas oublié son amour de jeunesse pour autant, et quand on a proposé à Franck de sonder ses archives dans le cadre d'une projection organisée dans le cadre du récent event "Das Days" à Paris il y a quelques semaines, il s'est prêté au jeu sans hésiter, pour la culture ! Le résultat : "Tracked Movements", titre un peu officieux improvisé pour l'occasion reflétant une certaine quête du footage perdu, mais aussi le concept élémentaire du filming en skate et bien d'autres choses encore, qu'on vous laissera le soin d'imaginer. Bref, peu importe l'habillage : ce qui compte, c'est que l'enthousiasme et la passion de Franck aient survécu à ces quinze ans, et se manifeste en 2018 sous la forme de cette capsule temporelle blindée d'images inédites et de styles de légende(s), reflet d'une scène parisienne qui aujourd'hui encore doit énormément aux mordus et autres activistes qui s'y voient représentés. Et une fois n'est pas coutume, LIVE Skateboard Media a saisi au vol l'opportunité de soumettre l'auteur desdits clips au désormais traditionnel traitement du "En 5 !". Merci, Franck !

France's Larance

Comme en complément parfait au dernier épisode de Big Spin, le podcast du skate français en l'occurrence consacré à Stéphane Larance (à retrouver en format Bigger Spin ici), Paco, le filmeur des vidéos Lordz, vient de sortir ce petit montage de trois minutes compilant des vieux clips de ladite légende parisienne. Les spots défilent, les continents et les flips impeccablement formés aussi : rien à dire, Stéphane faisait le boulot, souvent en switch, et ces images n'ont pas pris une ride. Restez connectés pour davantage d'oldies inédits sur LIVE, très bientôt !

Graham Thoms / "Trabajando 4" / INTERVIEW

"The Loop", ou "la boucle" - on se trouve soit en dedans, soit en dehors. Graham Thoms est spécial car lui en vient : c'est ainsi que l'on surnomme la ville de Chicago, dans l'Illinois, un endroit qui a d'ailleurs une place toute particulière dans le coeur de Graham. Armé non pas de prétentieux "street cred" mais bel et bien d'une vraie éducation urbaine, ainsi que de l'attitude la plus sympathique et optimiste qui puisse être, il a passé les dernières années à arpenter l'Europe histoire d'y répandre son amour pour Chi-Town. Le tout, sans y rester enfermé, mentalement : au fil de ses trips, Graham a su épouser les cultures locales, de Barcelone à Paris, ville dans laquelle il a fini par poser ses valises il y a quelques années. Désormais ambassadeur international de Chicago, accompagné de son homie Corey Henderson, ils sortent tous les ans une full-length indé sous l'intitulé de "Trabajando" et ce, depuis quatre numéros. Les clips ramassés au gré du vieux continent s'y mélangent aux images de street pur à Chicago - suave et classe. Le duo gagnant a choisi LIVE pour relayer en avant-première deux segments de "Trabajando 4" : la part Paris et la part de Graham (excellente), mais aussi pour répandre les quelques mots d'amour ci-dessous qui sauront attester d'à quel point ils en avaient sur le coeur.

D.O.A. "Winter 1997" Promo / PREMIERE

Une vague moderne d'enthousiasme autour d'une marque de wear (rapidement) défunte dans les années quatre-vingt-dix : actuellement, voilà qui est on-ne-peut-plus hot chez les vieux nostalgiques aussi bien que chez les jeunes en mal de repères, sauf qu'en l'occurrence c'est bel et bien d'une marque de planches dont il est question de faire la promo ! Fan de longue date de la section FIT "Industry" originellement parue dans 411VM, cette espèce d'institution du vidéo magazine (tout un concept) skateboardistique de l'époque pré-historique web, Steve s'est tout bonnement lâché et ce sans retenue aucune avec un remake complet. Ce nouveau clip Dead On Arrival reprend donc un maximum des codes de ce clip d'anthologie, et accompagne la sortie d'une gamme de produits dédié, deux décennies après la sortie de l'original, avec Pat Washington en guise de dénominateur commun. Question passage de flambeau, on est pas mal !

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer