Exclusif

Felipe Oliveira "WORLDXIT PART 3" / PREMIERE

Chose promise, chose due : aujourd'hui, Felipe Oliveira expose son message avec WorldXit de manière audiovisuelle, sur LIVE, avec cette compilation d'images de lui-même, assemblée par ses propres soins et accumulées par le vaillant vidéaste de Converse au Brésil, que l'on ne devrait plus avoir à présenter non plus : Guilherme Guimarães. Le résultat parle de lui-même ; cependant, LIVE a tout de même traqué Gui afin lui extirper le commentaire additionnel, ci-dessous. Et pour davantage de Felipe, nous vous invitons à vous repencher sur ses anciennes parus ou encore à relire son interview au sujet de ce projet précis qu'est "WORLDXIT PART 3", mais pas que, ici !

"Filmer avec Felipe est toujours un plaisir ; jamais je n'ai eu l'impression d'être au travail, en tout cas. Depuis qu'on a commencé à travailler ensemble, en 2016, on a cette espèce de connexion qui s'est installée naturellement. C'est ce fameux lien entre filmeur et skateur : quelque chose qui se passe, juste, et que tu ne peux pas forcer. Ce qu'il vous est donné de voir dans ce montage, c'est seulement le début d'une série qu'on s'apprête à décanter tout au fil de cette année. Je suis sûr que, sous peu, tout le monde connaîtra son nom - et il le mérite. Merci, Felipe, je t'aime !" - Guilherme Guimarães

Felipe Oliveira / INTERVIEW

Le cas Felipe Oliveira est l'un de ceux dont LIVE suit l'évolution depuis moult années déjà ; un style post-moderne façonné par un esprit résolument libre, des apparitions plus ou moins locales par dizaines au gré des années, un compte Instagram en constante ébullition et, désormais, un projet de son propre chef : WorldXit, véritablement l'extension directe de sa créativité et de son approche du quotidien via productions textiles et autres. Car, en l'occurrence, c'est une réalisation audiovisuelle que Felipe nous offre sous peu avec une toute nouvelle "web part" (comme disent les jeunes), montée par ses soins : "WORLDXIT PART 3", recueil d'images contribuées par le vidéaste Converse Brésil Guilherme Guimarães puis réinterprétées par le skateur lui-même, en ligne dès demain sur LIVE. Pour patienter, en plus d'un rappel direct de ses dernières prestations skateboardistiques en date, voici les réponses aux quelques questions qu'il allait, bien évidemment, de soi de poser à un Felipe toujours rayonnant d'enthousiasme quand il s'agit de s'exprimer - si ce n'est d'une certaine urgence.

PREMIERE / "L'ELDORADO" / "Chronicles of the Past" Nantes / INTERVIEW

Aujourd'hui, sur LIVE, il ne s'agit pas de vous présenter une seule production vidéo mais plutôt deux ; et, en général, de vous représenter la scène de la ville de Nantes, en France, alimentée depuis moult décennies par des générations successives d'activistes qui s'adonnent sans relâche à véhiculer non pas que leur pratique du skate, mais également la richesse de leur localisation. Forte place du skate hexagonal ayant notamment nourri les prouesses d'un certain Thibaud Fradin alors que son parrain Cliché Skateboards, la regrettée marque de Jérémie Daclin, décollait plus ou moins littéralement à l'étranger, ou encore les aventures de David Couliau d'un côté ou de l'autre de l'objectif et de l'industrie, Nantes peut désormais sembler un poil en retrait du paysage médiatique par rapport à sa position dans les années quatre-vingt-dix ; faute de politique locale particulièrement encourageante, dirons certains, et faute d'attention, dirons-nous. Effectivement, la scène est toujours vibrante en deux mille vingt-et-un, portée par l'hyperactivité de plusieurs skateshops (NDJBanc PublicMilk) mais avant tout de locaux passionnés, dont une poignée s'échine carrément à gérer le magazine de skate local : Ob'Session. "L'ELDORADO", c'est le nom de la nouvelle full-length produite par ces derniers : un projet conceptuel défini à la notoire Sony VX-2000 et habillé de la poésie locale d'antan, via des parallèles avec l'oeuvre cinématographique du réalisateur nantais Jacques Demy, et d'aujourd'hui, par le biais d'animations potelées par Rose Moreau, de mises en scène théâtrales et d'excellente planche à roulettes. En parallèle de tout ça, c'est justement le moment qu'a choisi Franck Pierron, aussi (souvenez-vous de "TRACKED MOVEMENTS" et de son interview sur LIVE à cette occasion), pour nous proposer de diffuser sa nouvelle pépite vintage - anachronisme, quand tu nous tiens - "CHRONICLES OF THE PAST: NANTES EDITION" est une véritable capsule temporelle qui vous transportera dans les vraies de vraies nineties, le temps de quatre minutes et d'autant de kickflips légendaires. Décidément, l'occasion de fédérer toutes ces énergies au sein d'un même article était trop tentante ; l'occasion de découvrir ou redécouvrir Nantes au travers d'un prisme pour le moins transgénérationnel, via échanges croisés avec les intéressés, à retrouver ci-dessous, maintenant !

PREMIERE / Jamie Manning "FREE TRAVEL"

LIVE vous a déjà présenté le jeune Jamie Manning, seize ans, via sa section dans "IT'S A SONY", la récente vidéo du tout aussi jeune Jude Harrison (que l'on avait interviewé pour l'occasion). Aujourd'hui, c'est à l'honneur d'un clip intitulé "FREE TRAVEL" qu'il revient (aucun rapport avec la prolifique marque de Chris Thiessen, que l'on salue néanmoins au passage) ; c'est exclusivement filmé à Londres - à l'exception d'un clip à Bristol qui confirme la règle - et principalement par un certain James White, son aîné d'au moins presque un an. Une spontanéité jouvençale couplée à une relative maturité dès qu'il s'agit de rosser du pavé mouillé, cela donne un montage bien authentique comme on les aime.

Pour encore davantage de Jamie mais au service de la VX-1000 de Jude, cette fois, n'hésitez pas à mater leur "Off The Grid" à Tunbridge Wells - un concept plutôt meta - sur le YouTube des T-Boys.

"SEMPER ONE" / PREMIERE / Szymon Jaros / INTERVIEW

Szymon Jaros opère depuis la Pologne en général, plus précisément de la Tricité et bien qu'il soit impliqué dans pas mal de choses en coulisse depuis un bon paquet d'années maintenant, de nos jours, c'est avec Semper Skateboards qu'il s'occupe et ce, par dessus une vie de famille chargée et un emploi à plein temps. Aujourd'hui, la mise en ligne de "SEMPER ONE", la première vidéo format full-length de la marque, via LIVE marquait la tentante occasion de capter Szymon en plein vol et d'approfondir Semper, non pas en tant que produit mais en tant qu'exutoire personnel - et  enfant chouchou - d'un activiste de longue date, fermement décidé à rendre à la scène qui lui a tant donné ; chose qu'il fait à sa façon, sans vraiment considérer les modes. Derrière chaque entreprise individuelle se dissimule l'intention d'une personne et de ce fait, c'est un plaisir que d'allouer un peu d'espace à Szymon pour raconter la sienne, via l'interview ci-dessous !

PREMIERE / Jamie Manning "IT'S A SONY" / Jude Harrison / INTERVIEW

Véritablement, cette mise à jour mériterait la mention de 'conseil de D.J.' car, à la base, c'est James "D.J." Davidson (dont LIVE a moult fois représenté les travaux) qui nous a mis en contact avec Jude Harrison, un jeune réalisateur de Kent en Angleterre, en nous signalant la sortie imminente de la nouvelle full-length de Jude, filmée à la VX-1000 : "IT'S A SONY". Un seul premier coup d'oeil au projet a suffi à capter notre attention : il s'agissait bel et bien là du fruit du labeur local d'un auteur passionné par la qualité. Si quelques clips à Londres s'inscrustent au tableau, en général, ni Jude ni ses potes semblent avoir besoin d'environnements métropolitains sophistiqués pour filer la motiv' ; en effet, ils semblent davantage préoccupés par l'utilisation optimale de leur environnement naturel, et s'y impliquent de façon pointue jusque dans les réglages ou mouvements méticuleux de la caméra de Jude. Si, pour une raison quelconque, la vidéo ne suffit pas à vous convaincre de la maturité de son auteur (fort de seulement seize ans), alors ses réponses à nos questions, ci-dessous, finiront sûrement le taf... Pour son premier passage sur LIVE, le choix de Jude s'est porté sur la dernière part de "IT'S A SONY" : celle du tueur et représentant Globe shoes local Jamie Manning - qui se trouve également avoir l'âge de Jude, et s'investir dans son domaine avec un sérieux similaire, de l'autre côté de l'objectif. Bienvenue en deux-mille vingt-et-un, dans "IT'S A SONY" et dans l'univers de la scène de Tunbridge Wells - le tout, d'un coup!

STREET FEET "Radio Sessions" Vol. 3 / PREMIERE

Avec ce troisième volet de sa série "RADIO SESSIONS" - dont vous pouvez retrouver les deux premiers chapitres ici - Rob Mentov de Street Feet délivre pas loin de sept minutes (de plus) de skate principalement nocturne à Toronto, comme d'habitude, filmé avec du matériel archaïque mais, visiblement, toujours pas obsolète. C'est toujours d'aussi bon goût, impeccablement ficelé et, surtout, ça transpire plus que jamais l'énergie des sessions en conditions rudes ; le genre que l'on passe, entre potes, à braver la défense naturelle des spots, envers et contre tout. Et Rob, lui, rajoute même à ce menu une tripotée de caméras derrière lesquelles se glisser, à l'occasion, comme peut en témoigner la galerie photo ci-dessus !

"CLASSICO" / GALERIE

Il y a quelques semaines, LIVE vous présentait "CLASSICO", la nouvelle vidéo filtrée par l'oeil puis la VX-1000 de Corentin Ohlmann de Practice Session, entre Paris et Marseille, dans un style réminiscent de "BROTHERHOOD" (la vidéo de son pote Max Guyot qui était, elle, partagée entre Nancy et Paris). Nos lecteurs les plus assidus le savent déjà, mais la plupart des skateurs figurant dans cette vidéo sont également photographes (ce dont témoigne notamment leur implication générale au sein du projet No Contact Sheets) et aujourd'hui, les voici en train de vous présenter cette Galerie, résultante des clichés que chacun a shooté au fil des sessions (skate et plage) - notamment Corentin himself mais aussi George Booth-Cole, Max Guyot, Clément HarpillardMatias ElichabehereAlexis JametYedihael Canat et Antoine "Chuck" Jouguet - dont les talents innés de Gentil Organisateur ont, d'ailleurs, permi de centraliser tout ça, pour vous !

"DOBRAAAJJ" / PREMIERE / Želve crew / INTERVIEW

Les gros titres du jour de LIVE doivent suffisamment au skateur, photographe et artiste de Ljubljana en Slovénie Tomaž Šantl (qui fait aussi Original Copy) pour qu'on le reconnaisse jusque dans cette préface ; en effet, c'est lui qui a suggéré à Luka Demšar et à Mark Pogačar Nikolić, du collectif local Želve crew et sa marque soeur LYC, de nous contacter au sujet de leur nouvelle production vidéo : "DOBRAAAJJ", qui consiste en pas moins de seize minutes de péripéties urbaines capturées dans la capitale, honnêtes témoins de l'énergie actuelle d'une scène pourtant effervescente de longue date mais que le grand public du skateboard persiste à ignorer - pour le meilleur et pour le pire. En tout cas, l'occasion était parfaite pour prendre des nouvelles du front de Ljubljana, représenté par du sang neuf qui tend pourtant à coaguler autour de la Sony VX-1000 - et c'est ce qu'on a fait, donc. Le résultat de cet échange, ci-dessous !

"FINTA" / PREMIERE / Dino Coce / INTERVIEW

Comme son compte Instagram débordant de créativité et de technicité "on and off the board" (comme ils disent) le démontrera au profane, cela fait un certain temps que Dino Coce fait acte de présence dans les rues de Split, en Croatie. Et si son nom circule à l'étranger depuis l'an dernier et sa part dans la vidéo de Raul Žgomba : "TABULA RASA", son activisme personnel derrière la caméra et son travail sur son propre projet : "FINTA" sont principalement demeurés secrets, sauf pour les proches et initiés. En fait, il aurait même fallu être présent (et sobre) à l'édition 2017 du Vladimir Film Festival pour être le juste témoin de l'avant-première de la bande-annonce - mais sur ceux-là même, cette dernière a laissé une impression sans pareil, laissant transparaître une mise en scène à la Michel Gondry et un montage inventif au général au service d'un skate tout aussi inspiré, et honnête, capturé au fil des rues et des bandes Mini-DV d'une simple Canon XM-2.

Avance rapide jusqu'au jour présent et Dino a finalement terminé "FINTA", au crépuscule de deux mille vingt, après plus d'une demi-décennie d'effort et juste à temps pour ce qui aurait du être officiellement le dixième anniversaire du Vladimir (finalement transformé en "édition neuf-et-demi" du fait de la pandémie). Le produit final en DVD et même quelques fringues sérigraphiées D.I.Y. sont disponibles ici et maintenant et pour ce qui est d'un aperçu, aujourd'hui, LIVE vous présente une section du film dédié non pas à un skateur en particulier mais à une région particulière de Split : le conglomérat du Palais de Dioclétien et de Strossmayer Park aka. Đardin, deux hauts lieux que Dino a honoré de sa réinterprétation bien à lui, tout en embrassant ouvertement certaines influences telles que celle de Colin Read. Inutile de préciser que les questions suivantes, dans le cadre de l'interview qui suit, se sont posées toutes seules...

"An Act Of Imagination"

Vous ne l'aurez sans doute pas vue venir, celle-là : un livre pour enfants écrit par Scott Bourne… Inspiré par sa vie de papa, bien sûr, et les aventures du quotidien qui viennent avec, et illustré par son vieil accolyte Todd Bratrud. Ces deux-là se complètent parfaitement depuis l'époque Consolidated, et ce nouveau projet, pourtant à priori loin de leurs thèmes de prédilection, ne fait que le confirmer !

Alors, commencez par jeter un oeil sur cette vidéo produite par David Couliau, et si vous connaissez un enfant dont vous aimeriez préserver l'imagination, n'hésitez pas une seconde !

MEMENTO / Spot 02 - Villas maudites / GALERIE

Aujourd'hui, le duo Florent Théron (du Chiffre Huit, sur la planche) et Fred Schwal (à la photo) revient en force question diversité à l'occasion du deuxième chapitre de leur "MEMENTO". En effet, si le premier était intégralement consacré au disparu Stade du Rey à Nice, il s'agit maintenant de trois spots que nos compères ont visité, récemment, au hasard planifié de leurs pérégrinations de type urbex. Au programme : trois demeures abandonnées, toutes aux passés forts, sur lesquels Florent en personne s'est spontanément fait un plaisir de revenir, respectivement, ci-dessous !

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer