Viva Via!

La sortie de la dernière vidéo Traffic Skateboards (la marque du pionnier east coast Ricky Oyola) "Look Left", vous devriez encore vous en souvenir : l'année dernière, elle avait fait des vagues dans l'underground skateboardistique et LIVE avait même interviewé Mark Wetzel et Joe Yates, pour l'occasion. Depuis quelques années, c'est Josh Stewart et Pat Stiener - de Theories of Atlantis - qui gèrent l'image et la distribution de la marque ; et les deux zozos viennent d'avoir la chouette idée de publier la première vidéo Traffic de 2006 : "Via", sur le YouTube de leur petite entreprise (à laquelle on ne souhaite aucune crise...). Conjointement à "Static II", il s'agit là d'une petite pépite, une perle de culture qui a révolutionné le skateboard en son temps, réorientant la lumière vers une côte Est qui n'en avait pourtant pas démordu depuis les vidéos "Eastern Exposure" de Dan Wolfe et Zoo York "Mixtape", pratiquement une décennie auparavant. L'égide de Ricky Oyola oblige, la marque a toujours prôné le street avant tout, et une appréciation pour les spots créatifs et esthétiques ; désormais un standard, mais ce sont eux qui l'ont apporté ! Eux, ce sont (entre autres) Mark Wetzel, Ricky Oyola, Pat Stiener, l'incroyable Rich Adler, Henry Panza, Andy Bautista, Brannon John, Shaun Williams ainsi que quelques guests de choix tels que Bobby Puleo. Le format des vingt minutes est parfait pour avant la session, et la bande-son est aussi incroyable que le skate. On apprend sa leçon !

Wade alert!

Au cas où vous auriez besoin d'un petit rappel du fait qu'être technique n'empêche pas forcément d'avoir la grande classe. Tout étant que question de dosage, bien entendu…

Faux vintage

Vous le savez, on n'est pas forcément trop à fond de contest, ici, mais quand les potos de Pop Trading Company se proposent d'organiser une compète comme à l'époque aussi bien dans ses modules que dans toute l'ambiance,  compris la façon de le filmer, on se doute qu'ils le font bien, et ça nous ferait presque regretter l'époque où Flo Marfaing régnait en maître sur les ledges et autres manual pads… Hmm, attendez on me dit dans mon oreillette qu'il représente sévère, ici!

Seoul Hills

Aujourd’hui, à mon humble avis, le team converse à une identité des plus belle et de plus marquée de ce que nous propose la scène skate actuelle. Chaque nouvelle vidéo est un réel plaisir pour les yeux. “Uphill” filmée par James Cruickshank au sein des sublimes paysages urbains de Séoul et de ses alentours n’y fait pas défaut. Mais cette fois ci, on peut profiter pleinement d’un Juan Virues en forme olympique qui vient  compléter parfaitement ce tableau.

Mad tech, yo!

Hervé Coneim, c'est un peu le daron du skate nordiste. Fort de bientôt trois décennies de pratique, ainsi que d'années de tricotage de wheelings crochus au défunt spot de la D.D.E. à Lille (suivie de quelques autres, assidues, à suivre une formation de chorégraphie sur curb durant les premières années d'existence du street park local), le personnage a représenté le cinquante-neuf dans tous les magazines jusque dans le milieu des années deux-mille, aux côtés d'autres ours polaires tels qu'Alex Van Hoecke. Depuis, Hervé s'est exilé dans un Sud à la chaleur humaine comparable mais aux températures plus clémentes vis à vis de la pratique du skate ; et voici qu'au crépuscule de 2018, il revient ! Et ce, armé d'une mixtape de quinze ans de footage, rassemblés sur une timeline signée Rémi Luciani ("Marseille Zoo", "NCE"). On ne sait pas trop pourquoi ces vieilles images ne sont pas sorties plus tôt, mais elles cristallisent très justement le pic technique du skate d'Hervé tel qu'il tournait beaucoup il y a quinze ans (et ça, on comprend pourquoi), tout en se mêlant à un flux de clips plus récents, témoignant de l'évolution de son style. Une petite capsule temporelle dont l'apparition est louable (le skate d'Hervé ayant toujours été peu documenté en images qui bougent), une bonne leçon d'histoire et de curb pour tout le monde !

Best Of PARISII / En 5!

Il y a quelques jours, nous vous présentions "Tracked Movements", montage fruit du sauvetage de footages parisiens d'un certain âge, filmés par Franck Pierron au crépuscule du siècle dernier, assemblé dans le cadre d'une présentation inédite à l'event de la rentrée : les fameux Das Days d'Adidas (à prononcer dix fois de rang sans fourcher). A l'occasion de cette soirée projo, il était aussi question d'un nouveau montage original : un best-of ultra condensé de la saga Parisii, l'enfant fou de l'amour commun de Greg Dezecot et Olivier Fanchon pour le skate et sa documentation en milieu urbain, de préférence chapitré en arrondissements, de préférence parisiens. Il y a deux ans, les deux énergumènes avaient déjà réussi (on ne sait comment) à réaliser une full-length sur la base de toute cette banque d'images ; l'idée de recommencer mais en condensant encore plus à l'échelle d'un format type clip web, voilà de quoi donner des flashbacks agrémentés de sueurs froides supplémentaires à un Greg Dezecot désormais rangé et père de famille ! Mais ledit magicien a finalement relevé le défi avec brio, en abracadabrantant ce montage Parisii Best-Of (donc) qui ne fait pas mentir sa dénomination, un cocktail explosif d'énergie et d'acharnement à skater des spots qui n'en sont souvent pas, sans aucun problème apparent et dans les temps pour la projection. Son étincelle s'est réveillée pour vous concocter ces cinq minutes de Paris brut, et LIVE Skateboard Media est fier de vous les présenter aujourd'hui, agrémentés des lignes suivantes car bien sûr que Greg et son planning chargé n'ont su résister à l'appel du "en 5" !

Dorkanime

Combinez Phil Evans et les frères Mortensen, qu'obtenez-vous? Du skate "fun", comme on dit… Ajoutez l'illustrateur Mike O'Shea, et vous plongez le tout dans une abiance hors-réalité qui raffraichit un peu les idées, non? Allez, allez, on clique, là!

Street Lance alert!

Où le toujours jeune Lance Mountain dégaine son kickflip de rue du haut de sa cinquantaine! Sans compter le reste… Ah, et Caleb Barnett feature grave, ce qui devrait réjouir Pierre-Alexandre!

Dear Diary,

Enfin un peu de nouvelles des gars de Yardsale, c’est fou comme ça fait plaisir un peu de Curtis Pearl ou de Sam Sitayeb. On remercie Grant Dawson pour “Diary of a”, filmée entièrement Londres avec le meilleur des castings londoniens. Le résultat est aussi beau que déjanté, ça skate tout et n’importe quoi d’une canette géante au magnifique Southbank. On placera Julian Kimura en MVP qui est ici plus impressionnant que jamais. On pose aussi une mention spéciale sur le sauvetage de bière exécuté par Jake Church avec un un sang froid hors-norme.

Best-of N.J!

Depuis le temps qu’il filme dans le New-Jersey, Andrew Petillo en a vu passer des choses devant sa caméra. Alors voilà qu’il nous concocte une petite compilation des meilleures choses qu’il a pu immortaliser. Au menu de quoi satisfaire tout le monde avec du Danny Renaud mais aussi du Al Davis et même Jake Johnson. Certains clips sont déjà sortis, d’autres sont inédits alors foncez ! En vous souhaitant un bon visionnage, avec peut-être une pointe de nostalgie pour certains.

La crème anglaise

Ça fait un petit moment qu’on le voit malmener toute sorte de spots, normal que la Numbers Edition 5 soit dédiée au fougueux Kyron Davis. La grosse machine américaine qu’est Numbers nous offre le meilleur du flegme britanique à travers la crème des skateurs anglais, du Casper Brooker au Zach Delarue. Évidement une petite dose du pop de Magnus et on notera même une belle line de notre Karl Salah national!

S.F. State!

Décidemment, les Internets sont à l'image de la météo : il pleut des pépites autant que de cordes. Mais celle-ci devrait savoir ensoleiller quelque peu votre week-end, et vous faire rêver d'horizons plus chaleureux (et abrasifs, et en descente) : le nouveau clip State, la marque de chaussures skater-owned qui monte, met à l'honneur les deux dernières recrues de la marque : Chris Athans (de Northern Co.) et Brian Powderly, qui débaroulent (comme disaient les rollers) les rues d'un San Francisco chaleureux, abrasif et en descente ; tout ça pour le fisheye de Zach Chamberlin qui suit, voire qui précède. Ben Gore se paie même le luxe d'un guest trick improbable !

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer