PREMIERE / Bears Skateshop "BEARS VIDEO" / INTERVIEW

La scène de Rennes est réputée de longue date pour son effervescence ; les désormais plus anciens se souviendront notamment des productions de Pacôme Gabrillagues, notamment de "CROSSWALK" en 2010 à l'aube de l'essor de la création indépendante européenne et, plus contemporainement peut-être, de la fameuse Galerie 126. La récente vidéo complète à la VX-1000 "UNCENSO-RENNES" par Théo Le Guével témoigne de la persistance des nouvelles générations locales à se montrer digne d'un tel héritage culturel et, entre autres activistes rennais par-delà les âges, Laurent Ségal se place aussi puisqu'à l'initiative de Bears Skateshop, anciennement Bamboo, ouvert sur place depuis 2004. Du coup, en un sens, c'est la célébration de presque deux décennies que représente la sortie nouvelle de cette "BEARS VIDEO", réalisée par Yoann Cailleteau mais, finalement, pas que, étant donné la variété des profils la composant somme toute, reflétant l'aspect du skateboard comme aventure humaine, d'une part et, d'autre part, suintant aussi l'huile de coude sous bien des aspects. Comme un point s'imposant à faire de lui-même, saisie fut l'occasion d'aller discuter avec l'ensemble des intéressés - qui se sont révélés avoir pas mal de choses à dire - histoire d'honorer tout ce bail à notre humble tour, quand même !

Sanctification

On a beau être athéiste, l'occasion est trop belle de porter Tom Knox aux nues, une fois de plus, pour cette nouvelle part, entièrement tournée sur un seul spot nomalement couvert de touristes en goguette, et déserté pour cause de pandémie mondiale. Tom nous fait donc une sacrée limonade, ici, comme on s'en doute. Cetainement l'un des skateurs les plus doués, et les plus intéressants de sa génération… Mais, ça, vous le saviez déjà!

Tags: 

Le Suciu détendu

Le retour de Mark Suciu est aussi celui à un concept tout simple, en tout cas pour lui: juste tout casser, sans se prendre la tête plus que ça… Enfin, pas plus que ça, on s'entend, hein… Le nombre de spots retournés et de lines ne faisant aucun sens est là, et bien là. Nous avons peut-être bien droit à l'une des meilleures part de Mark Suciu. Et ça, ça pèse. Très lourd.

Tags: 

Le soleil se lève aussi sur le bas pays…

Les collega de Pop font désormais des planches à roulettes, et ça leur va forcément bien! Et s'offrent même un rideur japonais! Mais on vous rassure de suite, il ne sera pas dépaysé sur les pavés autobloquants de Hollande, lorsqu'il pourra faire le voyage depuis Osaka…

"Movie This" (1991)

... Ou les joies de dénicher, au hasard, une perle de vidéo de skate sur YouTube, pour ensuite se rendre compte, renseignement pris, qu'il s'agit en fait des premières travaux d'un réalisateur célèbre. "MOVIE THIS" est un joyau vintage en provenance directe d'Oslo en Norvège, façonné à la préhistoire (vers 1991). Une capsule temporelle témoignant d'à quel point les locaux étaient à la pointe (le niveau technique ne déméritant aucunement devant les productions U.S. contemporaines à l'époque, telles que "1281"), mais aussi d'une toute autre ère à part entière, peut-être représentative de l'énergie skateboardistique générale en Europe avant le Nouvel Ordre Mondial.
 
Le boss de la chaîne YouTube hôte (qu'on ne saurait trop vous recommander de suivre), Jørgen Johannessen, détaille :
 
"'MOVIE THIS' (1991) est le tout premier film du réalisateur désormais célèbre Joachim Trier ('REPRISE', 'OSLO, 31 AOUT', 'JULIE (EN 12 CHAPITRES)'). Trier était champion de skate en Norvège autour de 1989-92, et a fait deux vidéos en tout - dont ma préférée : 'GÆRRALONG GÆNG' en 1992 - avant de commencer ses études de cinéma et de se lancer dans la production.
 
La plupart des images dans 'MOVIE THIS' proviennent du skatepark d'Oslo de l'époque : Rikshallen (le stade couvert local, 1990-1994), où j'ai rencontré pour la première fois Trier, son crew et un certain nombre de mes amis à ce jour. L'endroit était géré n'importe comment par des ados et, en gros, il n y avait aucune règle. Les skateurs plus vieux nous toléraient, en tant que kids, sans trop de problèmes, et j'ai de super souvenirs de l'endroit. 
 
Puisque le film a maintenant trente ans, j'ai contacté Trier pour lui demander si je pouvais le mettre en ligne sur YouTube et il s'est avéré être à bloc. Il y a vraiment beaucoup de skateurs dans la vidéo - certains toujours parmi nous, certains non. En tout cas, c'est un chouette retour en arrière que de le revisionner aujourd'hui, et il constitue un document d'une époque et d'un endroit qui n'existent plus." - Jørgen Johannessen

 

Lux Veritas

"LUX VERITAS" est un montage VX de trois minutes réalisé par Sami Lababedi, récemment diffusé au dernier Roundabout parisien en date - c'est le festival itinérant et indépendant de Sergej Vutuc, cette fois-ci sous couvert du PSSFF. A son sujet, Sami raconte :

"En fait, à la base, c'était des images dont personne ne faisait rien, et qui prenaient la poussière dans des disques durs - à droite et à gauche.

Vu que je trouvais ça un peu dommage, l’idée m'est venue de récupérer ces images dormantes de mes potes, et de les recycler dans un seul et même projet filmé à travers Paris, Bruxelles et le Sud de la France." - Sami Lababedi

Bandung break

En provenance directe de Bandung, quatrième plus grande ville d'Indonésie nous est octroyé ce "[THE] BREAK", après trente jours de filming continu au cours du confinement local. Douze minutes de styles originaux sur des spots toujours exotiques et vraisemblablement pas pratiques, au service d'un fish-eye rond et d'un montage dynamique - de quoi vous inspirer à explorer de nouvelles contrées skateboardistiques, à votre tour ! Il s'agit d'un travail collectif, puisque c'est Alvin Flip et Iyofrd qui ont documenté, et Indra Domdom, leur principal sujet en personne, qui a monté. Le projet a été soutenu par la marque de sapes United Hart, la marque de shoes Saint Barkley et la marque de skate Hello Skate. Merci à Rayis Bisyir de Malacca Skateboards d'avoir fait le relai - penchez-vous également sur ses prods, en attendant la suite, déjà en route !

Ruben Spelta / En 5!

Le cas Ruben… Élusif sauf peut-être au détour d’une rue de Milan, sa silhouette reconnaissable se distingue tout particulièrement sur un skateboard et pourtant, aucun média de skate ne lui a jamais vraiment donné l’occasion de s’exprimer avec des mots. Aujourd’hui, il joint les deux langages et nous délivre quelques perles de sagesse skateboardistique en 5, en plus d’une toute nouvelle part qui, on l’espère, saura également vous inspirer!

Bordeaux Exposure 3

Maintes fois teasée tout récemment, ça y est : la toute nouvelle "BORDEAUX EXPOSURE", troisième du nom par Julien Januszkiewicz (que LIVE suit depuis l'origine !) est finalement en ligne dans son intégralité, et ce n'est pas moins de vingt-cinq minutes de skate bordelais-mais-pas-que qui vous attendent - car effectivement, Paris, Milan, Genève, Montpellier et Lyon sont également au programme, et chaque scène se voit portée par un paquet de beau monde. Si le résultat vous comble à ce point, il est peut-être encore temps de commander le DVD chez Palomino, par exemple - et vous pouvez aussi jeter un oeil du côté de la wear et du téléchargement direct sur le site de Julien, comme pour dire merci !

Ah oui et si le coeur vous en dit, vous pouvez toujours (re-) mater l'opus précédent, ici !

PREMIERE / "SHIT PIE" / Nebojša Resanović & Hana Piščević / INTERVIEW

En Anglais dans le texte et sans effort particulier de traduction littérale, en général, recommander à quelqu'un de la "SHIT PIE" quelque soit l'heure de la journée n'est pas censé refléter les meilleures intentions pour la satisfaction sensorielle de cette personne, ou son bien-être en général. Et bien surprenamment, celle-ci, en provenance de Serbie, est une spécialité bien locale que LIVE est fier de vous servir toute chaude puisque pour ce qui est de la recette, il est réellement question ici d'authenticité, de créativité et de suffisamment de motivation pour invalider dix comptes Instagram de memes du genre. Live, laugh, loveNebojša Resanović et Hana Piščević ont bien mijoté tout ça durant la cuisson de "SHIT PIE", vidéo filmée au plus profond de la marmite et du couvre-feu local qui, finalement, scintille comme un court-métrage de skate frais, chargé de spots inédits dénichés au sein d'un même quartier de Belgrade, de tricks inventifs, d'enthousiasme brut et de conducteurs impatients. Forcément, LIVE s'est incrusté pour réclamer une part et maintenant, à votre tour de vous servir dans l'interview, ci-dessous !

Soleil levant, littéralement

Le premier extrait du nouveau DVD Far East Skate Network "BEYOND THE BROADCASTINGS" (disponible à la source ici, et en Europe ) sorti sur le web n'est nul autre que la part de Léo Valls, filmée par Shigeta Iha au service de la vision d'un Takahiro Morita aux dires de qui l'énergie du matin serait propice au skate spontané, paraîtrait-il. Du coup, au fil d'un mois en 2014 (juste après la vidéo Magenta "JUST CRUISE"), tout cela se soldait par rendez-vous chaque samedi, cinq heures trente du matin au spot de la Sunplaza à Nakano, Tokyo, avant d'aller se perdre dans les rues du quartier histoire d'improviser n'importe quoi sur le moindre bout de marche protubérant - sans oublier les fameux metaru banksu de gozaimasu. Les images ne sortent que bien plus tard mais l'énergie n'a pas pris une ride, comme un bon Bordeaux - et c'est peut-être là l'occasion de vous rappeler, par ailleurs, la nouvelle disponibilité de "BORDEAUX EXPOSURE III" par Julien Januszkiewiczici. La bande-son - originale - est signée Yoshiharu Yoshida (de O.P.S.B.), et c'est la femme de Léo et jeune maman, Lauren, qui chante et vous donnera des cours de yoga.

Vladimir au sommet

A condition d'être au courant, qui dit mois de septembre dit aussi approche de la saison des festivals skate, désormais classiques, en Croatie avec le Vladimir Film Festival, tout fraîchement doté d'un site Internet tout neuf exposant d'ores et déjà les dates et le programme de cette édition, pour sa onzième année d'existence ; et en Bulgarie avec le Summit of the Non-Aligned, plus récent mais tout aussi motivé, dont LIVE vous a déjà parlé - notamment ici. En tout cas, c'est en ce moment, du 9 au 11 septembre que se tient le nouveau Summit à Belgrade ; puis, s'ensuivra presque instantanément le Vladimir 2021, prévu du 16 au 19 septembre à Fažana et Pula.

Histoire de communiquer ces fraîches nouvelles, quoi de mieux qu'un compte-rendu exclusif du Vladimir précédent - un poil éborgné par les circonstances pandémiques, mais qui s'est bel et bien déroulé - millésimé deux mille vingt, donc, narré par les gonzes de Amnesia Skateshop à Sliven en Bulgarie. Plus précisément, le texte est signé Martin Dechev et Yavor Ski ; les photos sont par Veliko Balabanov, déjà auteur de ce clip de Deo Katunga pour Stinky Socks et de la nouvelle vidéo Витошa Skateboards, programmée au Vladimir cette année ; quant aux images qui bougent, il s'agit de leur production précédente pour Amnesia, réalisée pour l'édition précédente.

Encore une fois, on se connecte avec l'actualité imminente du Vladimir ici (une plate-forme à suivre dans le temps, paraîtrait-il), et celle du Summit . Pour davantage prolonger le mythe, aussi, vous pouvez opter pour la relecture du compte-rendu du Vladimir 2019, chargé en Josh Stewart (mais pas que), ici !

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer