Cairo Foster

Rideau pour Cairo

Après vingt-cinq ans de carrière, Cairo Foster prend sa retraite et pour l'occasion, Enjoi gratifie les interwebs de ce montage rétrospective du laps de temps susmentionné. Les époques et technologies vidéo s'entrelacent, mais force est de constater que le bonhomme n'a jamais manqué de goût, jusque dans ses nollie hardflips (ce qui est plutôt remarquable en soi) : un skateur pur avec un style naturel qui n'a jamais fait scandale, seulement des vagues du fait de sa palette de tricks, de son allure décontractée et de son talent. Le connaissant, il passera vraisemblablement ladite retraite à continuer à errer en skate dans les rues de S.F. ou de Portland plutôt qu'au bingo du samedi ; on en attend d'ailleurs pas moins !

Oldies but goldies

Petit retour en arrière, avec des images du San Francisco du début des années 00, et pas des moindres avec le trio gagnant de l'époque, soit les jeunes Kenny Reed et Cairo Foster en train de se faire un nom, et un Satva Leung à l'époque l'amateur tech et stylé de Toy Machine. Bref, des lines qui seraient toujours d'actualités dans les descentes locales, et une session à Hubba Hide-Out qui remettra quelques pendules à l'heure.

le pire et le meilleur de Cairo Foster

Une nouvelle rubrique, pour en apprendre un peu plus sur nos skateurs favoris ? Commencer avec Cairo ne semble pas une mauvaise idée !

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer