Max Guyot

Classico

Corentin Ohlmann de Practice Session fait du skate (vous avez notamment pu assister à certains de ses flagrants délits documentés via la vidéo "BROTHERHOOD" de Max Guyot), dessine John Muscu (entre autres), et cache bien ses talents derrière une Sony VX-1000 ; enfin, ça, c'était avant "CLASSICO", son nouveau montage de planche à roulettes en date, habillé de titres faits main, faits maison et chapitré en deux parties avec une section Paris, puis une section Marseille. Une réalisation fignolée, pléthore de spots et une équipe bariolée (tendant néanmoins vers le Magenta) : cela donne sept minutes et demi comme si vous y étiez, et qui pètent mieux les sacoches qu'une minute de jumping jacks.

Bientôt la galerie photo, si tout va bien (histoire de se mettre en cobra pour finir). Et le compte YouTube de Corentin avec plus d'images diverses et variées encore, c'est ici !

PREMIERE / "Brotherhood" / Max Guyot / INTERVIEW

La dernière fois que LIVE a présenté l'une des réalisations de Maxime Guyot, c'était en 2016 : il venait alors de publier le deuxième opus de sa web série "NCY Brotherhood". "NCY" et non le plus commun "NYC", c'est pour Nancy - capitale du duché de Lorraine et ce, bien avant d'être celle de la mode des Amériques. Entretemps, il ne s'est pas endormi et aujourd'hui, c'est avec ni plus ni moins une full-length qu'il revient en force : "Brotherhood" (tout court), c'est tout pile vingt minutes de skate urbain chapitré entre ladite ville de Nancy et ses locaux méconnus mais également Paris, pour une section au cours de laquelle interviennent de nombreux représentants de chez Magenta. Le résultat, c'est une petite pépite indépendante dans la tradition des plus classiques du genre de l'histoire hexagonale, entrelaçant styles rares, montage méticuleux et VX-1000 énergique. Cela suscitait beaucoup de questions, quand même, donc on a poussé le vice jusqu'à interroger Max, qui a fini par craquer sous l'influence des sérums de vérité et autres syndromes de Stockholm.

The real Nancy

Une carte postale venue de Nancy, et la réalité de la rue sur place, avec quelques têtes biens connues pour leur activités parisiennes d'habitude… Bref, un petit changement de perspective toujours agréable!

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer