Alexis Jamet

Giddy 11

Romain Batard, le vidéaste francophone que LIVE ne devrait plus avoir à vous présenter ne serait-ce que sur la base de sa longévité en tant que tel, est de retour avec le onzième chapitre de sa série-devenue-saga "GIDDY" - et le plus ambitieux, assez clairement, étant donné qu'en l'occurrence, la timeline frôle les vingt minutes.

Le tout, parsemé de cascades de haut vol signées Edouard DepazValentin BauerJoseph BiaisLilian FevMarc-A BarbierRemy Taveira et bien d'autres (dont Max Palmer, Sylvain Tognelli, Mika Germond, Dustin Dollin...) sur une quantité de spots de région parisienne - certains classiques, d'autres rares, mais tous sciemment utilisés et avec la dose de créativité qui fait plaisir. L'une des fontaines de Soy, entre autres, se voit réinventée (même si le compte Instagram correspondant a mystérieusement disparu) ; en fait, c'est plus ou moins le mobilier urbain de la capitale toute entière qui se voit donner de nouvelles couleurs, de ses plazas les plus célèbres jusqu'au plus petit spot égaré (tel que le trois-plat-trois du Dôme, ou encore les bancs de Répu) et ce, comme si de rien n'était, dans la joie et la bonne humeur au carrefour des sessions quotidiennes.

Chic, chic, chic !

En complément : une galerie photo desdites sessions, immortalisées par Max Verret !

PREMIERE / "Brotherhood" / Max Guyot / INTERVIEW

La dernière fois que LIVE a présenté l'une des réalisations de Maxime Guyot, c'était en 2016 : il venait alors de publier le deuxième opus de sa web série "NCY Brotherhood". "NCY" et non le plus commun "NYC", c'est pour Nancy - capitale du duché de Lorraine et ce, bien avant d'être celle de la mode des Amériques. Entretemps, il ne s'est pas endormi et aujourd'hui, c'est avec ni plus ni moins une full-length qu'il revient en force : "Brotherhood" (tout court), c'est tout pile vingt minutes de skate urbain chapitré entre ladite ville de Nancy et ses locaux méconnus mais également Paris, pour une section au cours de laquelle interviennent de nombreux représentants de chez Magenta. Le résultat, c'est une petite pépite indépendante dans la tradition des plus classiques du genre de l'histoire hexagonale, entrelaçant styles rares, montage méticuleux et VX-1000 énergique. Cela suscitait beaucoup de questions, quand même, donc on a poussé le vice jusqu'à interroger Max, qui a fini par craquer sous l'influence des sérums de vérité et autres syndromes de Stockholm.

8 ball!

On a à peine eu le temps de se remettre du septième épisode, que Romain Batard nous éblouit déjà avec un huitième Giddy. Et cette fois ci le casting qui sillonne les rues parisiennes est encore plus fourni que d’habitude. On a même le droit à une petite pointe de romantisme qui rend le tout tellement harmonieux. Et un featuring plutôt sérieux de Steve Malet!

Tope là!

"Regarde, maman, sans les mains!" Ah, non pardon, avec toutes les mains, et les pieds, et tout… Et toujours dans la bonne humeur, comme Romain Batard l'aime!

Art contemporain

Où le team Nozbone et companie se font le décrochage de l'exposition "Paving Space" de Raphaël Zarka au BPS22 de Charleroi…

Le conseil de Charles: "New York 1993"!

"C'est tellement indispensable!" Où les Rennais en vacances à New York… À votre avis, il s'est passé quoi? Une pluie de hammers, bien-sûr, avec même Ellington en featuring! Bien vu, Charles!

Giddy-oh!

Toujours la bonne humeur, et toujours plein de têtes différentes… Ça skate entre Paris, Rennes, New York et Barcelone, et ça donne envie d'appeler les copains!

Giddy #3

Alors, si ce nouvel edit de Romain Batard ne vous donne pas envie de prendre un billet d'avion pour partir faire les couillons avec les potes à New York, cet été, on ne peut plus rien pour vous… Comme d'hab', bonne ambiance assurée, un Hugo Maillard là où on l'attend pas, et même un Alexis Jamet en mode "hammer"! Parfait.

Rebound

Attention: danger de fun! Romain Batard est connu pour savoir rendre le skate aussi excitant qu'hilarant comme il peut l'être dans la vraie vie, et sa nouvelle full-length est dans la droite ligne de ses productions précédentes, avec un casting élargi, suite à son récent déménagement à Paris. Bounced confirme aussi la thèse philosophique selon laquelle, dans le street de rue français, à la fin, c'est toujours Hugo Maillard qui gagne… Et pour toutes les bonnes raisons, y compris, et surtout celle où c'est sûrement lui qui rigole le plus. Bref, pépite, comme on dit!

Duo

Alexis Jamet et Romain Bâtard, vous les avez déjà vu collaborer sur LIVE entre illustration, skate et réalisation, et les voilà qui remettent le couvert, histoire d'illustrer la musique des copains, et de se faire plaisir. Nous aussi, par la même occasion.

Romain Bâtard
Romain Bâtard

Our house

La "skate house"… Fantasme total à l'heure de l'adolescence, presque cauchemar à "l'âge de raison" venant, l'idée est entrée dans l'inconscient collectif de la planche à roulettes en 1989, pour être précis avec une certaine part de Ban This, dont l'un des héros, forcément, était Lance Mountain. En 2016, le rêve est toujours là, souvent réduit à une version plus plausible: l'appart' de skateurs. Vivant à Rennes, les gars de Tonic subissent une pression locative un poil moins écrasante, et peuvent donc atteindre le Graal: La Maison! Vous les connaissez déjà: vous imaginez bien qu'ils en font ce qu'ils faut en faire! Une question, pourtant: quelle est leur marque de céréales préférée (collectivement)? Ah, et qu'est-ce qu'ils mettent dedans!???

Can you feel it?

Nous vivions sous la menace Tonic depuis quelques temps, mais, là, c'est parti… Les Rennais sont parmi les plus actifs et les plus originaux en France depuis quelques années déjà, donc qu'ils lancent leur marque n'était qu'une question de temps. Mais ce qui est beau, c'est qu'il ne suivent aucune règle! En même temps, ils ne nous avait pas habitué à ça, mais Tonic est "x1000" comme on dit sur Instagram. On ne soulignera même pas un Hugo Maillard en pleine forme, roi du pied rapide à la française, et l'on notera plutôt l'appropriation de l'une des lignes de basse les plus folles de l'histoire de la House Music.

(Note pour plus tard: écrire un essai sociologique sur la popularité tardive de la House parmi les jeunes skateurs des années 10…)

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer