Jamal Smith

Retour aux sources

Qui a dit qu’il fallait prendre le skateboard au sérieux ? Désormais on a la preuve que ce n’est pas nécessaire pour en faire une carrière. Le grand maître des rotations improbables et de la nonchalance, monsieur Jamal Smith, est officiellement pro pour Palace ! Un des styles les plus uniques et inimitables qui puisse exister reçoit enfin ce qu’il mérite.

Le conseil de D.J. Dub : "Dub"

Avec "Dub", c'est le crew Sabotage de Philadelphie qui reprend du service, amené par Brian Panebianco qui excelle des deux côtés de la caméra, par ailleurs. Kevin Liedtke et Tyler Dietterich en sont supposément les principaux protagonistes mais en vrai, tout le monde a au moins un trick, de Mark Suciu à Jamal Smith en passant par Dylan Sourbeer, Ishod Wair ou encore Kevin Bilyeu. Improbablement, ça semble se surpasser avec chaque nouvelle production, chez Sabotage, qu'il s'agisse de skateboard ou de réalisation et si les locaux ont perdu LOVE Park (un spot au déclin notamment documenté par Euro Jon), ils semblent utiliser cette rage pour retourner tout le reste de la ville de l'amour fraternel en bonne et due forme - même ceux qui n'ont fait que traverser la rue, pour échouer à Muni, et dispenser quelques leçons de curb...

Palace runs deep-ish

Onze minutes de Palace-dans-ta-face pour commencer la semaine (ou aborder la rentrée, c'est selon...), c'est bon comme du sashimi découpé sur fond de Jeff Mills et parsemé de clips d'un Danny Brady toujours aussi stellaire (un hommage de goût à Nick Jensen), d'un Rory Milanes au meilleur de sa forme comme à chaque fois et d'un Heitor Da Silva qui monte, et improvise des lines folles entre deux inward heelflips et pantalons rouge. Et si l'entrée japonaise ne vous cale pas assez bien, le plat qui suit a comme des relans de fish and chips plus attendus au tournant, avec notamment une chouette prestation skateboardistique de Charlie Birch. On leur pardonnerait presque leurs petits boudins nerveux à l'égard d'Heroin et de Mark Foster, récemment.

2019 Summer mix

Heitor!

Néo-classicisme

Grosse piqûre de rappel sur un fait indéniable, en ces temps incertains: Sabotage 5 est la vidéo qu'il te faut et ce pour de nombreuses raisons, dont le simple fait qu'elle restera la dernière documentation en profondeur du skateboard pratiqué ces dernières années à LOVE Park. Et ça, ce n'est pas rien…

LOVE, le futur!

Les gars de Sabotage nous annoncent, en fanfare, une nouvelle full-length (la cinquième, déjà!) pour fin septembre, et documenteront ainsi les dernières images de Love Park, au delà du lancer de nains sur les blocs qui devraient encore apparaître dans quelques vidéos de touristes, encore. Non, ici, on parle des locaux, et de leur réalité, en plein changement. Le pendant VX 1000 du bouquin de Jonathan Renthscler, un peu…

Dime life!

Que dire, que dire? Que vivre à une époque où les crews mettent une claque à tout le monde lorsqu'il s'agit de montrer ce qu'est réellement le skate, est tout de même pas mal! Et la bande de Montréalais font tellement plaisir… Tout est là, des mauvaises blagues aux bonne taillades (le sketch sur Shawn Powers est juste fantastique!), le tout avec un skate tout bonnement incroyable. Bref, on en a de la chance!

Carte postale de Philadelphie

Quelques nouvelles de Philly, et selon les gars de Sabotage, elles sont plutôt bonnes!

Carte postale de Love Park

Le gang Sabotage est de retour, et vous vous en doutiez, ils localisent toujours le spot mythique de Philadelphie (mais pas que…) et se permettent d'innover dans la façon de le skater! Du bon, quoi.

Le conseil de Chris: Ming Kong's Revenge

Aujourd'hui, c'est Chris Fireoved, de Caste Quality, qui nous file un tuyau! Plein de gens de Philly, Washington DC et alentours, dont on vous a déjà parlé, et beaucoup d'autres… Bref, jetez-y un oeil!

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer