Kento Yoshioka

Troisième base

"Third Base" est un petit diamant brut cinématographique emprunt de la patte d'un certain Thomas Ormonde, sorti inopinément, et retraçant un an de skateboard au Japon par les skateurs locaux recevant des chaussures Adidas. La liste desdits talents est prestigieuse : entre Hiroki MuraokaShin SanbongiYoshiaki ToedaSeimi Miyahara et Kento Yoshioka circulent plein d'autres, dont un Laurence Keefe universel et un Glen Fox qui, apparemment, aurait filmé sa part en trois heures sans s'en rendre vraiment compte. La réalisation entrecoupée de seize millimètres et autres sketches est géniale, valant le coup d'oeil à elle toute seule et tout ceci ne laisse présager que du bon pour "LENZ 3" (on vous l'évoquait plus tôt), la prochaine full-length Tightbooth, qui ne sera servie qu'une fois bien cuite.

Shinpei Ueno x Daidō Moriyama

Une nouvelle pépite audiovisuelle du génie japonais Shinpei Ueno, accessoirement boss de Tightbooth (les responsables, entre autres, des vidéos "Lenz" ; la troisième est en route, et on conseillera aux initiés la recherchée "Dialogue Between Insiders") et rattaché à Evisen. Pour ceux qui ne suivent pas, Evisen, c'est la marque de Katsumi Minami, coupable de l'excellente vidéo indépendante "Night Prowler" il y a déjà bientôt une décennie, à voir ne serait-ce que pour les sections de Deshi et de Rich Adler...

Visiblement, tout roule pour Shinpei qui, pour l'occasion, collabore avec son compatriote photographe de renom Daidō MoriyamaOn était au courant de la série de planches chez Evisen, mais pas de toute l'installation qui va avec ! Ca s'est passé à Qucon Tokyo, le nouvel espace skate, shop et galerie de Shinpei, visiblement, et il a été question d'expérimentation à base de tirages sur courbe et de projections de négatifs teintée de skate brillant par les icônes locales du style moderne. Et puis, le point de vue de Moriyama sur la planche à roulettes vaut son pesant d'or, aussi !

Evisen x Daidō Moriyama

"Daidō Moriyama (森山大道) est un photographe japonais, né le 10 octobre 1938 à Ikeda, près d'Osaka. Ses photographies témoignent de l’évolution des mœurs dans le Japon de la deuxième moitié du vingtième siècle", nous rappelle Wikipédia.

Et pour ce qui est de documenter la première moitié du vingt-et-unième siècle, comme d'habitude au pays du Soleil Levant, ce sont notamment les ingénus d'Evisen qui se portent volontaires pour témoigner de l'évolution des mœurs skateboardistiques locales.

La boucle est bouclée avec ce montage destiné à promouvoir leur nouvelle série de boards en collaboration avec l'artiste de renom, une collection à retrouver ici tandis que les stocks s'épuisent déjà. Avec comme toujours une soundtrack faite maison et, devant l'objectif, les multiples et variés talents de Maru, Shinpei Ueno, Katsumi Minami, Koichiro Uehara, Laurence Keefe, Shor West, Seimi Miyahara et Kento Yoshioka.

Yoshi's Crafted World

Kento Yoshioka, on vous en a déjà montré quelques images récentes, ici dans ce montage Tightbooth qui défonce (et vaut sûrement la peine d'être revisité), et là, dans la full-length "Ciao" de Ricardo Napoli. Aujourd'hui, il sort une nouvelle part pour sa propre marque : Kento Hardware, directement sur YouTube. Le montage, de son cru, va de pair avec l'imagerie qu'il cherche à développer, en bon jeune entrepreneur (la rumeur voudrait qu'il aie à peine vingt ans) de visserie mais aussi de wear. Le filming est étrange, les tricks aussi (nollie double body varial ?) ; on salue néanmoins la créativité, la volonté de skater des non-spots différemment, la sueur dans la rue, le noir et blanc raw et la vision particulière d'un jeune ayant synthétisé toutes les modes Instagram, pour les incorporer dans un street qui n'est pas sans rappeler certains pionniers japonais (et le tout, sur du grip Maison Shake Junzi). Ca devrait mettre la patate à plus d'un !

Ciao

On ne saura apparemment pas grand chose de "Ciao" à part qu'il s'agit d'une nouvelle full-length intégralement filmée à New-York en H.D. 16:9 - mais maîtrisé - par Ricardo Napoli, qui était déjà l'auteur de "Making It Happen" en 2017, suivant le même concept. Ce qui semble intéresser Ricardo, c'est davantage de documenter le skate des touristes de passage dans la Grosse Pomme, plutôt que celui des locaux qui défoncent, exclusivement. Ses connexions brésiliennes vont loin plus qu'en plus d'avoir filmé Kaue CossaFelipe Oliveira fait de multiples apparitions remarquées aux côtés d'un Connor Kammerer plus Américain, tout aussi exotique, qui ouvre le bal avec une mini section. Même quelques francophones comme Bastien Regeste ou Quentin De Briey font leurs apparences respectives ! Mais le lien que Ricardo semble le plus cultiver, c'est celui avec la scène japonaise qui se voit ici pourvue de représentants multiples, dont Kento Yoshioka et Ryo Motohashi.

De nuit au pays du soleil levant

TIGHTBOOTH et le musicien KILLER-BONG nous ont livré ici un petit bijou. Une vidéo dans laquelle on découvre le skate nippon dans toute sa splendeur à travers Koichiro Uehara et sa bande. Les spots sont exploités au maximum de leur potentiel, tout y est de la technique à la créativité en passant par la petite touche de folie qui rend cette scène si particulière.

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer