Kauê Cossa

Possiblement peut-être

"Possibly Maybe", soit. Ce qui n'est pas de l'ordre de l'hypothétique, par contre, c'est bien la propension des Brésiliens à "street débarouler" - langue morte que celle des rollers. En l'occurrence, c'est la violence véritable, avec une poignée du team Converse local au meilleur de sa forme (dont un Felipe Oliviera qui signe là certaines de ses meilleures images), et Hernando "Ñaño" Ramirez derrière la cam'. Ñaño, c'est le mac du skate de São Paulo (encore une métropole trop grosse, avec plus de douze millions d'habitants), dont le génie créatif tend à entâcher tout ce qu'il fait de la plus belle des façons. Jetez un œil à son travail avec Asco Skateboarding pour un aperçu de la patte graphique et de l'univers du bonhomme... Vous comprendrez alors sans problème la cohérence de son utilisation de la VHS, médium tout aussi désuet que les rollers susmentionnés mais aux lettres peut-être plus nobles. Oui, oui, c'est bon...

Os Selvagens da rua

Profitons de ce dimanche pour réfléchir à cet adage selon lequel, le skate est un truc que l'on fait avec ces potes pour s'amuser, mais dès que cela devient un peu sérieux, ce sont les Brésiliens qui gagnent… Peut-être parce qu'ils savent mieux jouer que les autres? Vérification en images qui bougent, version de rue, bien loin des futures arènes olympiques…

Felipe Alert!

Direction l'Amérique latine, cette fois, avec une bonne équipe Cons, et forcément ça skate fort, on s'en doute. Ceux-là nous ont habitué à ne pas faire semblant! Saluons surtout notre chouchou Felipe Oliveira, qui joue à la maison, bien sûr, mais surtout sa propre partition avec toujours une approche bien à lui… 

Taking the L?

Vous connaissez déjà le cas Felipe Oliveira, et vous vous doutez bien qu'un séjour à New York lui donne l'occasion de faire preuve de faire de cette décontraction dont il a le secret, au point de se mettre d 'ailleurs en danger! Mais, cet edit nous donne aussi l'occasion de découvrir plus amplement un certain Kaue, certes plus orthodoxe dans son approche, mais déconcertant aussi de nonchalance toute tech'.

Voyage 5 étoiles

Converse dévoile le One Star World Tour 2018, seize jours de voyage à travers les États-Unis, puis Paris et Londres avec le team qu’on apprécie tant. Et pour l’édition de cette année, on dirait bien que ce sont les jeunes skateurs (même européens pour certains) qui sont mis à l’honneur avec un Felipe Bartolome en feu et un Kaue Cossa époustouflant. Tout ça ne présage que de bonnes choses pour l’avenir.

Felipe alert!

Notre "Semaine Brésilienne" l'année passée vous avait sûrement mis dans l'idée que nous aimions le skate de là-bas dans toute sa diversité… Et rien n'a changé, on vous rassure! Par contre, on peut bien l'avouer, notre chouchou, c'est bien Felipe Oliveira! Soyons honnête. Et ce nouvel edit de Cons Brazil devrait vous mettre de notre côté sur ce point. Tout en confirmant que le skate pratiqué là-bas est plus que pluriel. Et que ce soit Kauê Cossa ou Victor Süssekind, vous ne serez pas déçus!

Élévation

Ceci est la seule chose que vous devriez vraiment regarder cette semaine! Comme ça, c'est dit. Pourquoi? Parce que déjà ce Victor est à un autre niveau de compréhension de sa board que la plupart, et qu'il peut vous faire sursauter, transpirer et éclater de rire avec un lipslide… Oh, sinon, Felipe Oliveira réinvente le ledge game en un tour de corps.

Semaine brésilienne: "Nightlines"

Allez, c'est parti! Inspiré par une semaine passée à Rio de Janeiro pour le MIMPI Film Fest, pourquoi ne pas partager avec vous nos découvertes via quelques vidéos exposant toute la richesse de la culture Brésilienne à roulettes? Exemple ici avec cet edit Converse local, démontrant bien la diversité du skate pratiqué sur place, loin de nos idées préconçues sur les champions de contest et les super héros du flip trick en flat… Et retenez-bien le nom de Felipe Oliveira, nous en reparlerons!

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer