Rechercher

Résultats de la recherche

  1. Shinpei Ueno x Daidō Moriyama

    Une nouvelle pépite audiovisuelle du génie japonais Shinpei Ueno, accessoirement boss de Tightbooth (les responsables, entre autres, des vidéos "Lenz" ; la troisième est en route, et on conseillera aux initiés la recherchée "Dialogue Between Insiders") et rattaché à Evisen. Pour ceux qui ne suivent pas, Evisen, c'est la marque de Katsumi Minami, coupable de l'excellente vidéo indépendante "Night Prowler" il y a déjà bientôt une décennie, à voir ne serait-ce que pour les sections de Deshi et de Rich Adler...

    Visiblement, tout roule pour Shinpei qui, pour l'occasion, collabore avec son compatriote photographe de renom Daidō MoriyamaOn était au courant de la série de planches chez Evisen, mais pas de toute l'installation qui va avec ! Ca s'est passé à Qucon Tokyo, le nouvel espace skate, shop et galerie de Shinpei, visiblement, et il a été question d'expérimentation à base de tirages sur courbe et de projections de négatifs teintée de skate brillant par les icônes locales du style moderne. Et puis, le point de vue de Moriyama sur la planche à roulettes vaut son pesant d'or, aussi !

  2. De nuit au pays du soleil levant

    TIGHTBOOTH et le musicien KILLER-BONG nous ont livré ici un petit bijou. Une vidéo dans laquelle on découvre le skate nippon dans toute sa splendeur à travers Koichiro Uehara et sa bande. Les spots sont exploités au maximum de leur potentiel, tout y est de la technique à la créativité en passant par la petite touche de folie qui rend cette scène si particulière.

  3. Yoshi's Crafted World

    Kento Yoshioka, on vous en a déjà montré quelques images récentes, ici dans ce montage Tightbooth qui défonce (et vaut sûrement la peine d'être revisité), et là, dans la full-length "Ciao" de Ricardo Napoli. Aujourd'hui, il sort une nouvelle part pour sa propre marque : Kento Hardware, directement sur YouTube. Le montage, de son cru, va de pair avec l'imagerie qu'il cherche à développer, en bon jeune entrepreneur (la rumeur voudrait qu'il aie à peine vingt ans) de visserie mais aussi de wear. Le filming est étrange, les tricks aussi (nollie double body varial ?) ; on salue néanmoins la créativité, la volonté de skater des non-spots différemment, la sueur dans la rue, le noir et blanc raw et la vision particulière d'un jeune ayant synthétisé toutes les modes Instagram, pour les incorporer dans un street qui n'est pas sans rappeler certains pionniers japonais (et le tout, sur du grip Maison Shake Junzi). Ca devrait mettre la patate à plus d'un !

  4. Shinpei alert!

    Ce n'est pas à l'habitude de LIVE de manquer un nouveau clip de Shinpei Ueno et pourtant, force est de constater que, jusqu'ici, celui-ci a manqué d'apparaître sur le radar de la plupart des médias occidentaux (sauf sur celui de Vague, et c'est tout à leur honneur), et c'est finalement un habitué du forum SLAP qui nous en aura rappelé l'existence. Impardonnable que ce manque d'attention de notre part, en l'occurrence, puisqu'il est bel et bien question d'une mini "web part" comme disent les jeunes - deux minutes de spots et de tricks fous dans le pur style de Shinpei, couplé à un montage technique dans la plus grande tradition Tightbooth. Dès que l'on imagine (à tort ou à raison) qu'il s'agit de rejets de sa section dans l'imminente "LENZ III", tout de suite, ça laisse présager quelques meilleures augures pour l'an deux-mille vingt.

  5. Excès de zèle

    "OVERTIME" est un nouveau montage d'à peine huit intenses minutes par Adam Todhunter, débordant de pavés tantôt anglais, tantôt écossais surmontés de lignes vrombissantes par le who's who du skate local et d'ailleurs - puisqu'aux côtés de Tom DelionDom HenryKeanu Robson (lui-même réalisateur à ses heures perdues, essayez de tomber sur "HAWAIIAN PEEL") et Conor Charleson (entre bien d'autres), Shinpei Ueno - le boss de Tightbooth au Japon - fait quelques apparitions fracassantes.

    En vérité, c'est filmé principalement à Londres mais avec quelques incartades jusque Manchester, Stockport et Glasgow, c'est hébergé par Free Skate MagVague Skate Mag s'est chargé d'un interview de Shinpei et ça nous confirme bel et bien l'actuelle validité de l'énergie incroyable que la scène anglaise a toujours sû véhiculer, à l'heure d'un skateboard on ne peut plus clairement universel. Peu importe l'heure, on n'en fait jamais trop dans ce genre de circonstances !

  6. Troisième base

    "Third Base" est un petit diamant brut cinématographique emprunt de la patte d'un certain Thomas Ormonde, sorti inopinément, et retraçant un an de skateboard au Japon par les skateurs locaux recevant des chaussures Adidas. La liste desdits talents est prestigieuse : entre Hiroki MuraokaShin SanbongiYoshiaki ToedaSeimi Miyahara et Kento Yoshioka circulent plein d'autres, dont un Laurence Keefe universel et un Glen Fox qui, apparemment, aurait filmé sa part en trois heures sans s'en rendre vraiment compte. La réalisation entrecoupée de seize millimètres et autres sketches est géniale, valant le coup d'oeil à elle toute seule et tout ceci ne laisse présager que du bon pour "LENZ 3" (on vous l'évoquait plus tôt), la prochaine full-length Tightbooth, qui ne sera servie qu'une fois bien cuite.

  7. G-JAP Unit!

    La semaine ne pouvait pas mieux commencer… Si cet edit de Tightbooth ne vous donne pas envie de traverser les océans pour aller vous embrouiller avec la police local tout en étant protégé de baggy camo, c'est que vous n'êtes plus vraiment vivant à l'intérieur…
  8. Meeting… Koichiro Uehara!

    Vous devez déjà être au courant que Magenta vient de recruter un skateur japonais… La connexion fait sens, mais pourquoi ne pas essayer d’en savoir un plus ?

  9. Yoan Taillandier, en 5!

    Sans couper la poire en deux, ni les cheveux en quatre, à l'occasion de la sortie web du nouveau montage MINUIT Bordeaux, Yoan Taillandier se décline en 5!

  10. PREMIERE / "Brotherhood" / Max Guyot / INTERVIEW

    La dernière fois que LIVE a présenté l'une des réalisations de Maxime Guyot, c'était en 2016 : il venait alors de publier le deuxième opus de sa web série "NCY Brotherhood". "NCY" et non le plus commun "NYC", c'est pour Nancy - capitale du duché de Lorraine et ce, bien avant d'être celle de la mode des Amériques. Entretemps, il ne s'est pas endormi et aujourd'hui, c'est avec ni plus ni moins une full-length qu'il revient en force : "Brotherhood" (tout court), c'est tout pile vingt minutes de skate urbain chapitré entre ladite ville de Nancy et ses locaux méconnus mais également Paris, pour une section au cours de laquelle interviennent de nombreux représentants de chez Magenta. Le résultat, c'est une petite pépite indépendante dans la tradition des plus classiques du genre de l'histoire hexagonale, entrelaçant styles rares, montage méticuleux et VX-1000 énergique. Cela suscitait beaucoup de questions, quand même, donc on a poussé le vice jusqu'à interroger Max, qui a fini par craquer sous l'influence des sérums de vérité et autres syndromes de Stockholm.

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer