Takahiro Morita

Collective Improvisation

On vous l'évoquait il y a à peine quelques jours à l'occasion de la sortie de "N.Y.C. 2019", le dernier montage Strush Wheels : "COLLECTIVE IMPROVISATION" est la vidéo que la marque de roues a sorti en 2008, longtemps disponible exclusivement sur DVD. Et bien, comme un fait exprès, le média japonais VHS Mag vient de la publier sur Internet dans toute la gloire de son intégralité, comme un chapitre de l'histoire qui aurait jusqu'ici échappé aux griffes du monde occidental et comporterait, entre autres, des parts folles pour Shinpei UenoLui Araki ou encore Takahiro Morita, filmées entre Osaka, Kobe et Tokyo, rien que ça. Un visionnage obligatoire, donc - et si votre absence à l'examen sera tolérée, ne soyez pas surpris si vous repiquez en conséquence !

On The Broad

Le skateshop Fat Bros à Nakano, Tokyo, institution locale depuis 1994 qui, bien loin de "simplement" vendre du matériel (sciemment sélectionné par Hagi-san), s'implique dans la scène par tous les moyens possibles et ce, depuis ses débuts : en organisant des évènements en tout genre et autres leçons de skate pour les plus jeunes au pied de l'invraisemblable Sunplaza, en servant de point relai à bien des visiteurs échoués plus que souvent en proie aux affres du décalage horaire si ce n'est à celles du Wi-Fi portatif, ou encore en délivrant des vidéos telles que la mythique "ON THE BROAD" (2007), réalisée par le non-moins-mythique Takahiro Morita de Far East Skate Network, qu'on ne devrait plus avoir à vous présenter puisqu'on l'a déjà fait à maintes reprises et que de toute façon, il n'a eu besoin de personne pour s'ériger en tant qu'ambassadeur du skate japonais au fil des décennies avec son master opus "OVERGROUND BROADCASTING" (2008), véritable Encyclopedia Universalis du skate mondial de l'époque.

Si certaines sections de ladite "ON THE BROAD" se sont retrouvées en ligne au fil des années, quelque part sur le compte YouTube chargé de Far East Skate Network, ce n'était pas le cas de celle de Kenji Nakahira, qui ouvre la vidéo complète tant elle la représente bien. Vous vous souvenez peut-être des apparitions remarquées de Kenji Nakahira dans certains montages "MINUIT" de Yoan Taillandier, entre autres. Désormais, grâce à Léo Valls et Max Guyot (celui-là même de la récente full-length Nancy et Paris : "BROTHERHOOD"), le tir est corrigé, et le monde entier peut enfin découvrir l'incroyable approche skateboardistique de Kenji : un pop invraisemblable avec des ollies aussi énormes que stylés, un langage corporel à la fluidité à toute épreuve et, pour couronner le tout, un oeil certain pour les spots que Tokyo a à offrir - même les plus intouchables !

C'est du grand art, et la bande-son maison signée Taichi Masuyama - mélange de jazz, beats hip-hop et autres expérimentations sonores sophistiquées comme pour parfaitement coller à une succession de telles images de skate, mais surtout à un état d'esprit général - ne vient se poser que comme la cerise sur le gâteau, vraiment. Le morceau de Kenji s'intitule "WINE (RED)" : la connexion Bordelaise était déjà écrite, en fait !

Qualité au sens large, on vous dit !

Et pour ce qui est de la suite, Léo nous promet plein de prochaines mises en ligne de vidéos aussi rares qu'incontournables et autres classiques oubliés sur son compte YouTube, ici.

Takahiro Morita "Freehand" / En 5!

À moins d'être un novice de la scène skate indépendante (ou de LIVE Skateboard Media...), Takahiro Morita ne devrait plus avoir besoin d'être présenté. Le génial auteur de l'Encyclopedia Universalis imagée de la planche à roulettes : la vidéo "Overground Broadcasting" sortie il y a déjà dix ans ayant révélé au monde l'ampleur de la pratique du skate au Japon, Morita est également derrière tout ce qui a trait de près ou de loin à Far East Skate Network ainsi qu'à la marque de vêtements LIBE - et une fois n'est pas coutume, il vient de nous pondre un artéfact hors du commun. Démontrant par la même occasion ses talents de plasticien, sa dernière expo, "Freehand", consiste en un assemblage de rampes de skate et d'invitations à l'imagination. La vidéo parlera plus que nos mots, mais si besoin est, vous pouvez quand même vous contenter des quelques bribes d'information ci-dessous, qu'on a pu extraire d'un Morita peu loquace, juste histoire de laisser planer le mystère !

Esprit aquatique

Une part de "Spirit Quest", ça fait toujours un peu le même effet : on est d'abord déboussolé par les images qui défilent devant nos yeux, puis tout devient cohérent et, finalement, incroyablement plaisant à regarder. Et si cette vidéo ne ressemble à aucune autre, c’est bien parce que derrière la caméra se trouve l’esprit débordant de créativité de Colin Read. Tout est réfléchi dans l'ensemble, du filming au montage en passant par le choix des spots. Une vidéo si inspirante qu'elle pourrait susciter quelques vocations à elle toute seule !

Loin, très loin!

Alors, pas sûr de pouvoir expliciter réellement ce qui se passe ici, mais une fois de plus Takahiro Morita explore l'espace et les volumes, qu'ils soient "naturels" ou "fabriqués", et nous fait réagir à son skate. Pas donné à tout le monde, ça…

Jap' funk!

Chez Strush, ils les choissisent plutôt "jazzy", on le savait… Mais, là, le tempo s'accélère, et vous êtes bon pour une sacrée jam session, en tant que spectateur! Avec maître Shinpei en soliste star, en plus!

Takahiro Morita History Month

Petit cours d'histoire sur le skate japonais, via un résumé des vingt-sept dernières années de la vie de Monsieur Morita… Et oui, on ne devient pas guru de la révolution venue du pays du Soleil Levant du jour au lendemain! Le plus fascinant étant que l'on peut ici voir le style se bonifier avec l'âge jusqu'à atteindre cette maîtrise dont il a le secret aujourd'hui… De quoi retracer aussi l'arbre généalogique de certains tendances récentes.

Peace warriors

C'est donc le jour du soixante dixième anniversaire de l'explosion de la première bombe atomique sur la ville japonaise de Nagasaki, que Takahiro Morita et Far East Skate Network décide de sortir cet edit rappelant la visite quelques jours après la catastrophe de Fukushima des skateurs de Magenta et GX1000 aux locaux, sur leur spot. Parce que, parfois, la chose importante peut aussi être de faire du skate tous ensemble. Tout simplement.

La carte de Morita

Au final, ce qui restera de votre passion pour le skate seront les personnes rencontrées… Merci à Monsieur Morita de me rappeler l'évidence…
Benjamin Deberdt

À Bordeaux!

"It's about the way it looks…" Léo Valls. Pas mieux!

Fraternité

Au delà des barrières sociales et culturelles qu'il transcende souvent, le skateboard, en prenant année après années de la bouteille, finit aussi par faire interagir des générations différentes, apportant –parfois– une vision plus globale de leur place aux plus jeunes… Quelque part, cette part partagée entre Léo Valls et Takahiro Morita célèbre cette possibilité de se réunir ici à San Francisco, à mi chemin entre leurs deux pays d'origine. Et au delà de tout débat philosophique, cette ode à la descente et remontée de rues possède aussi l'un des meilleurs "twists" jamais réalisé dans une vidéo de planche à roulettes, preuve une fois de plus du réel génie de Morita. Léo fait désormais partie de la fraternité Libe, distribué par Magenta en Europe.

The message

Takahiro Morita n'a jamais eu peur d'exprimer ses opinions y compris politiques par le skate, et ses vidéos, et ce nouveau message de sa part en est l'exemple parfait…

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer