Bobby Worrest

Gold.

On le savait, Silas Baxter-Neal est un quasi local au Japon… Il savait donc qui mettre dans ses bagages pour que ça se passe au mieux au Pays du Soleil Levant. Il ne s'est pas trompé!

Le conseil de Charles: "Core"

"On tient la bonne équipe, là!" Sûr que là, le van était bien rempli! Ce trip Nike SB guidé par Quartersnacks à travers les terres de Fred Gall s'annonçait sous les meilleures augures, mais l'on peut dire que le résultat final est à peu près parfait! À ne surtout pas rater, entre les tricks poussés au bout du bout de Cyrus Bennett et les improvisations improbables de Max Palmer…

Ah, les vacances!

Justin Strubing, Bobby Worrest et Plastic Bertand!? Là, on commence le week-end très fort…

All Star

Rien que sur les noms au générique, on serait convaincu, mais la bande n'est pas juste parti en vacances avec son camping-car! Du très lourd, et dans la meilleure ambiance!

Le retour de la vengeance!

Alors, là, ils frappent très, très forts, chez Freedumb! Pour ceux qui l'ignorerait, il s'agit de la marque de Dan Drehobl, ce qui implique le fait que, par principe, ils n'ont peur de rien, et surtout pas d'une blague lourdingue!

Au vert, la suite!

Suite de la promenade en Irlande de Bobby Worrest, sous les yeux de Brian Lotti. Spots rarement vus, donc, et des locaux motivés!

Au vert!

Petite balade en Irlande, avec un Bobby Worrest dans les bagages, ça vous tente? Vous avez bien raison, un bon bol d'air, ça ne fait jamais de mal…

Le conseil de Charles: Bobby Worrest, la compil'!

"Mixtape de ouf!" Et la bande-son qui tue, aussi…

Le conseil de Charles: Bobby Worrest for Quartersnacks

"25 centimes de Worrest avec des Nike, pas cher!" Et Bobby nous ressort une part dont il a le secret, de nulle part, pour la famille Quartersnacks

Blaow!

Tout le monde discute déjà des prouesses –indéniables– de Bobby sur différents rails, mais au final, le plus notable n'est-il pas sa capacité à penser puis réaliser des lines complexes, incluant souvent les mêmes rails, d'ailleurs?

Le Sauveur

Malgré ses tatouages pourris (Rambo, quand même!), Bobby Worrest a toujours eu un petit côté "classe" assez indéfinissable, étrange chaînon manquant entre un Fred Gall et… Dylan Rieder? Mais, là, en cinq minutes, il vient tout de même de sauver les États-Unis d'Amérique, et surtout de défaire le plan machiavélique que la Chine Communiste peaufine depuis des années: prendre le contrôle du skateboard mondial en l'inondant de plazas de marbre sans défense, loin, loin du Pays de la Liberté, et surtout, plus près des usines où sont fabriqués les boards.

Pro status

Personne ne pourra dire que Brad Cromer n'aura pas mérité son statut de pro! Descendre tout Manhattan en Circle Board, ça c'est du bizutage!

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer