Rechercher

Résultats de la recherche

  1. Vladimir au sommet

    A condition d'être au courant, qui dit mois de septembre dit aussi approche de la saison des festivals skate, désormais classiques, en Croatie avec le Vladimir Film Festival, tout fraîchement doté d'un site Internet tout neuf exposant d'ores et déjà les dates et le programme de cette édition, pour sa onzième année d'existence ; et en Bulgarie avec le Summit of the Non-Aligned, plus récent mais tout aussi motivé, dont LIVE vous a déjà parlé - notamment ici. En tout cas, c'est en ce moment, du 9 au 11 septembre que se tient le nouveau Summit à Belgrade ; puis, s'ensuivra presque instantanément le Vladimir 2021, prévu du 16 au 19 septembre à Fažana et Pula.

    Histoire de communiquer ces fraîches nouvelles, quoi de mieux qu'un compte-rendu exclusif du Vladimir précédent - un poil éborgné par les circonstances pandémiques, mais qui s'est bel et bien déroulé - millésimé deux mille vingt, donc, narré par les gonzes de Amnesia Skateshop à Sliven en Bulgarie. Plus précisément, le texte est signé Martin Dechev et Yavor Ski ; les photos sont par Veliko Balabanov, déjà auteur de ce clip de Deo Katunga pour Stinky Socks et de la nouvelle vidéo Витошa Skateboards, programmée au Vladimir cette année ; quant aux images qui bougent, il s'agit de leur production précédente pour Amnesia, réalisée pour l'édition précédente.

    Encore une fois, on se connecte avec l'actualité imminente du Vladimir ici (une plate-forme à suivre dans le temps, paraîtrait-il), et celle du Summit . Pour davantage prolonger le mythe, aussi, vous pouvez opter pour la relecture du compte-rendu du Vladimir 2019, chargé en Josh Stewart (mais pas que), ici !

  2. MIMPI FILM FESTIVAL / "Ruído" / PREMIERE

    Parfois l'idée s'exprime, mais s'échoue en route, fatiguée de la longueur du voyage, se heurtant à la barrière de la langue. N'est pas anglophone, connecté, voire intéressé qui veut ; un facteur de communication non négligeable qui frit la ligne et nous gêne dans notre curiosité du monde. On a envie de tout connaître ! Aujourd'hui sur LIVE, c'est Pedro Damasio, son travail et celui de ses acolytes dans le cadre du festival photo et vidéo de skate brésilien : le Mimpi, que vous rencontrez. On s'y est rendu deux années consécutives, on a adoré ; l'évènement est une fourmilière de passionnés venant des quatre coins du continent - voire du monde - pour se rassembler, et échanger. Derrière les bannières, les organisateurs s'amusent avec des concepts : le dernier en date étant le son, le bruit : c'est ça, "Ruído". Le clip récapitulatif, ci-joint, expérimente, explore, tâte, se cherche, se tâte, cherche. Une part de Pedro n'ayant jamais vraiment grandi, il y a également eu beaucoup de skate car après tout, c'est à lui qu'on doit tout et cette réalité, aucun des mordus du Mimpi ne l'a jamais oublié.

  3. PREMIERE / Vladimir 2018 / George Toland / INTERVIEW

    Les lads de Londres ne dorment jamais! Rien que ce mois-ci, ils nous ont offert "Teddie", la nouvelle full-length de George Toland compilant onze mois de footage accumulés sur place mais aussi sur de nombreux trips, ici et là en Europe ; et pas plus tard que la semaine passée, LIVE Skateboard Media vous suggérait de jeter un oeil aux travaux de George Booth-Cole, le photographe du crew qui documente sur pellicule trente-cinq millimètres ce que son homonyme capture avec sa VX-1000, entre bien d'autres choses encore. Les deux G ne sont pas non plus étrangers au plus important festival de vidéo et photo de skate d'Europe (voire de la planète) : le Vladimir Film Festival, qui se déroule chaque septembre en Croatie (sur lequel nous vous avions proposé un documentaire en 2017, auquel George avait déjà contribué des images, par ailleurs). C'est justement le fruit des sessions improvisées dans les collines de Pula qu'ils sont fiers de partager avec vous aujourd'hui, grattées entre huit expos et quinze projections, sur à peine quatre jours. Chaque élément du duo ayant rempli son rôle de documentariste avec brio, il était de rigueur que d'aller tailler une bavette avec, en l'occurrence, celui qui préfère les couleurs sur cassette au noir et blanc des pelloches (mais pour un interview de l'autre, c'est ici), histoire que leurs travaux respectifs illustrent et ponctuent un flot de souvenirs de partages de sessions ensoleillées !

  4. "Vladimir" / PREMIERE

    En sept ans d'existence, le Vladimir Film Festival s'est lentement, mais sûrement imposé en tant qu'incontournable du skateboard européen, pour ne pas dire mondial. Présent sur place chaque année, à l'occasion de cette édition 2017, Aymeric Nocus a choisi d'emmener sa caméra avec lui afin de documenter l'énergie incroyable déployée sur place, s'entourant de George Toland et Rémi Luciani afin de mieux saisir la vivacité des sessions skate, à grands renforts de VX-1000. Le produit final constitue un mix atypique mi-documentaire, mi-vidéo de skate, ayant fait l'objet d'avant-premières de Rio De Janeiro à Berlin... Tout un programme !

  5. VLADIMIR FILM FESTIVAL 2019 / REPORT

    Vladimir - le clair obscur.

    Un mouton noir qui a connu une croissance exponentielle au fil de ses neuf années d'existence, n'ayant d'égal que celle de l'attention que l'évènement a reçu avec, cette année, environ trois cent visiteurs en provenance de toute la planète, ayant en commun le but d'assister à ce festival à Fažana, en Croatie - un petit village portuaire de l'Istrie lourd d'une histoire chargée, dont la sensibilité à fleur de peau des habitants et les monuments physiques, omniprésents au point d'assurer à l'endroit une importante fréquentation touristique, n'en sont que d'incessants témoins.

    Ce qui n'était à l'origine qu'une initiative toute locale consistant en une série de projections vidéo au skatepark local a rapidement dépassé ce stade embryonnaire au fur et à mesure que ses instigateurs, Nikola Racan (réputé en sous-sol pour sa full-length video 'Solsticij') et les locaux du Skateboard klub August Šenoa ont commencé à utiliser les modes de communication modernes pour se tisser un véritable réseau de collaborateurs internationaux comprenant toujours davantage de photographes, vidéastes et artistes reconnus.

  6. RIOS x BELGRADE ZOO

    Les deux crews les plus croûteuses de l'Est sont de retour ! Après "Dunja", l'an passé, et l'interview qui allait avec, nos chouchous de Budapest : le Rios crew, est reparti en Serbie pour davantage de péripéties urbaines en compagnie de la faune skateboardistique locale : le Belgrade Zoo. Des rumeurs se propagent quant au jumelage des deux régions, pour bientôt.

    Toujours à Belgrade, gardez un oeil sur un chouette évènement local, imminent : le Summit of the Non-Aligned, du 12 au 15 septembre, festival skate à la programmation plus qu'intéressante, à découvrir sur leur compte Instagram - en attendant plus d'informations.

    Dans le même ordre d'idée, le programme de la neuvième édition du Vladimir Film Festival vient également d'être annoncé, et c'est à découvrir ici avant de booker vos billets, direct !

  7. INTERVIEW / George Booth Cole / GALERIE

    Histoire de briser la glace avec un sombre calembour que les plus anglophones des plus fervents fans de vidéos de skate japonaises comprendront (oui, c'est très spécifique...), George Booth is tight ! Bon, maintenant qu'on a passé le cap toujours un peu étrange de l'introduction, attardons-nous un peu sur à quel point l'énergumène est, effectivement, plutôt chouette : depuis des années maintenant, il est impliqué aux côtés de George Toland et du crew Serious Adult (qui vous a récemment présenté "Teddie") qui nourrissent réellement leur scène, avec un pied dans le sauvetage du spot mythique de Southbank à Londres mais également via leur documentation du talent des nouvelles générations londoniennes, très souvent excellent, et dont ils font eux-mêmes partie intégrante. Le langage de Booth, c'est celui de la photographie et ça fait maintenant un bail qu'on peut le voir exposer ses travaux, tirages et zines sur Instagram ; une sélection aussi savamment commissionnée qu'abondante et le tout, développé maison. En septembre dernier, tout le crew s'est (une fois de plus) envolé pour le Vladimir Film Festival en Croatie, pour quelques jours de skate intense ; histoire de teaser le montage en ayant résulté, concocté pour LIVE par George Toland et à la sortie imminente, voici une galerie photo de George Booth Cole, comprenant des images du dernier Vladimir, donc, mais également du making-of de "Teddie" ou encore de l'un de ses projets personnels au Japon. On a même attrapé le type à la volée, histoire de l'interroger un peu !

  8. Summit of the Non-Aligned / En 5!

    Le skate a récemment connu une recrudescence d'évènements indépendants, comme une forme de résistance naturelle à la culture de masse de la part de ses enthousiastes les plus dévoués. Alors que le programme 2019 pour la neuvième (!) édition du Vladimir Film Festival en Croatie vient de tomber, à Belgrade, The Summit of the Non-Aligned est sur le point de commencer (dès aujourd'hui, et jusqu'au 15 septembre). Comme on pourrait s'y attendre de la part de passionnés dont la communication tient davantage à l'expression directe qu'au marketing malin, leur happening de qualité serait probablement passé inaperçu d'un public plus large s'il n'avait pas été question de bouche-à-oreille de la part des artistes qui nous ont connectés à eux (en l'occurrence, Glen Fox et Nez Pez). Cinq minutes plus tard et un coup de fil était clairement de rigueur...
     
    Checkez le site et le compte Instagram du Summit, et régalez-vous de l'interview ci-dessous, s'il vous plaît, avec l'activiste de BG : David Soda.
     

     

  9. "VELVET" / Spencer Legebokoff / INTERVIEW

    Spencer Legebokoff shoote et filme du skateboard au Canada depuis longtemps maintenant, mais son nom s'est notamment exporté par-delà les frontières avec « WALTZ », un montage réalisé en tant que pur local de sa région d'origine : l'Ouest de Kootenay, en Colombie-Britannique, qu'il était venu présenter en personne à l'édition 2018 du Vladimir Film Festival, cet évènement indépendant désormais culte et véritable phénomène sociétal se déroulant annuellement et ce, purement grâce aux efforts des locaux de Fažana en Croatie. Puisqu'il s'agit là d'une expérience pour le moins puissante, il en est revenu inspiré, confiant et décidé à pleinement se consacrer à sa vision personnelle du skateboard format vidéo, et ainsi naquit, en toute logique, cette nouvelle oeuvre : « VELVET », quelque chose de plus contemplatif (mais toutefois chargé de skate local sincère) que LIVE est heureux de partager avec vous, aujourd'hui, aux côtés d'un interview exclusif avec Spencer à son sujet, à découvrir ci-dessous !

  10. "FINTA" / PREMIERE / Dino Coce / INTERVIEW

    Comme son compte Instagram débordant de créativité et de technicité "on and off the board" (comme ils disent) le démontrera au profane, cela fait un certain temps que Dino Coce fait acte de présence dans les rues de Split, en Croatie. Et si son nom circule à l'étranger depuis l'an dernier et sa part dans la vidéo de Raul Žgomba : "TABULA RASA", son activisme personnel derrière la caméra et son travail sur son propre projet : "FINTA" sont principalement demeurés secrets, sauf pour les proches et initiés. En fait, il aurait même fallu être présent (et sobre) à l'édition 2017 du Vladimir Film Festival pour être le juste témoin de l'avant-première de la bande-annonce - mais sur ceux-là même, cette dernière a laissé une impression sans pareil, laissant transparaître une mise en scène à la Michel Gondry et un montage inventif au général au service d'un skate tout aussi inspiré, et honnête, capturé au fil des rues et des bandes Mini-DV d'une simple Canon XM-2.

    Avance rapide jusqu'au jour présent et Dino a finalement terminé "FINTA", au crépuscule de deux mille vingt, après plus d'une demi-décennie d'effort et juste à temps pour ce qui aurait du être officiellement le dixième anniversaire du Vladimir (finalement transformé en "édition neuf-et-demi" du fait de la pandémie). Le produit final en DVD et même quelques fringues sérigraphiées D.I.Y. sont disponibles ici et maintenant et pour ce qui est d'un aperçu, aujourd'hui, LIVE vous présente une section du film dédié non pas à un skateur en particulier mais à une région particulière de Split : le conglomérat du Palais de Dioclétien et de Strossmayer Park aka. Đardin, deux hauts lieux que Dino a honoré de sa réinterprétation bien à lui, tout en embrassant ouvertement certaines influences telles que celle de Colin Read. Inutile de préciser que les questions suivantes, dans le cadre de l'interview qui suit, se sont posées toutes seules...

Pages

Live Skateboard MediaLive Skateboard Media

Patientez pour passer l'annonce...
Fermer